France Dimanche > Actualités > Læticia : Plus seule que jamais !

Actualités

Læticia : Plus seule que jamais !

Publié le 28 mars 2018

C'est seule que Laeticia a fêté ses 43 ans le 18 mars dernier.

Elle a fêté ses 43 ans le 18 mars dernier. Ce jour-là aurait pu être, comme chaque année depuis que Johnny était entré dans sa vie, un moment de joie et de pur plaisir. L’occasion pour Læticia Hallyday de partager une belle soirée entre amis, de souffler ses bougies sous les bravos et les rires de l’assistance réunie autour d’elle.

Mais comme vous le savez, depuis le 5 décembre 2017, la jeune femme n’a plus le cœur à la fête. Comment parvenir à se réjouir sans lui, sans son regard amoureux, sans sa présence bienveillante ?

À peine trois mois après la mort de l’élu de son cœur, Læticia a du mal à s’en remettre. Il suffit d’ailleurs de regarder les photos récentes de la maman de Jade et Joy à Los Angeles, alors qu’elle faisait du lèche-vitrines, pour s’apercevoir combien elle apparaît amaigrie.


Vêtue d’une veste sans forme, les cheveux tombant sur ses yeux dissimulés par des lunettes de soleil, Læticia ne respire pas la joie de vivre. Et on n’est pas loin de redouter, à la vue de ces clichés, que l’anorexie dont elle a été victime à l’adolescence ne soit revenue la hanter en cette période de doute et de chagrin. À l’époque, c’était le rocker qui l’avait sortie de ce piège.

Coup de poignard

Mais aujourd’hui, tandis qu’il n’est plus à ses côtés pour ériger un rempart contre cette maladie, que va-t-il lui arriver ?

Dans cette incommensurable peine, ses filles adorées sont là pour lui donner la force de garder le cap.

Sans parler des amis proches, ceux qui ne l’abandonneront jamais, tel le chef étoilé Hélène Darroze, qui n’a pas manqué de lui adresser un message pour l’assurer de son soutien : « Mon amie…, a publié la jurée de Top Chef sur Instagram, te souhaiter aujourd’hui un joyeux anniversaire alors que le manque de ton homme est toujours plus douloureux et insurmontable me semble vain… Alors te dire qu’un an de plus, c’est un pas en avant dans le temps qui, seul, rendra ce manque un peu plus supportable… Et te parler aussi de l’amour de ces deux merveilleuses petites filles qui, j’en suis sûre, auront essayé aujourd’hui d’apporter un peu de légèreté à une journée bien difficile pour leur maman… Un jour, tu verras, un jour qu’il te semble impossible d’atteindre, si c’est pas le bonheur, ça y ressemblera… »

D’autres proches ont aussi témoigné leur tendresse à la jolie blonde, via leurs comptes Instagram, comme Marie Poniatowski, créatrice des bijoux Stone, ou son époux, Pierre Rambaldi.

Mais si l’entourage de Læticia, de plus en plus restreint, se montre très présent auprès d’elle en ces temps si sombres, le concert de critiques et d’attaques dont la veuve de Johnny fait l’objet depuis l’ouverture du testament de la star bat toujours son plein.

Sur les réseaux sociaux, dans les médias, les coups ne cessent de pleuvoir sur celle qui, pour l’instant, est l’unique héritière de la fortune de l’Idole des jeunes.

Le dernier coup de poignard a été porté, tout récemment, dans les pages de Gala, par Dominique Besnehard, le parrain de Laura, qui n’a pas mâché ses mots, dans un témoignage à charge contre la belle-mère de la comédienne :
« Les errements de Laura à l’adolescence, et même plus tard dans sa vie de jeune adulte, n’auraient pas été les mêmes si elle n’avait pas eu affaire à une belle-mère jalouse, qui compliquait les rapports et le lien à son père, créant un traumatisme durable », a indiqué le créateur de la série Dix pour cent.

Pire, le producteur a également affirmé que, selon lui, le testament avait été écrit « peu ou prou sous une forme d’influence tissée au fil du temps ».

Une opinion sans nul doute partagée par les mamans de David et Laura, Sylvie Vartan et Nathalie Baye, cette dernière ayant affirmé dans Le Figaro du 5 mars dernier que les aînés du chanteur étaient les « bêtes noires » de Læticia !

Le 25 mars prochain, c’est un autre triste anniversaire qui attend la cofondatrice de La bonne étoile : ses noces de bronze avec celui qu’elle avait épousé, à l’âge de 21 ans, en 1996.

Ce cap des vingt-deux années de mariage, elle devra l’affronter seule, avec pour unique réconfort le souvenir d’une magnifique histoire d’amour, tout en s’attendant à devoir essuyer de nouvelles attaques.

Clara MARGAUX

À découvrir