France Dimanche > Actualités > Læticia : Un nouveau bébé dans sa vie

Actualités

Læticia : Un nouveau bébé dans sa vie

Publié le 13 mai 2019

Lors de son voyage au Viêtnam, Læticia Hallyday a fait une rencontre qui a bouleversé son existence.

C’est un retour aux sources dont elle avait sans doute bien besoin. Engagée depuis plus d’un an déjà dans une guerre juridique sans merci avec David et Laura, les aînés de son homme, la veuve du rocker s’est donc offert une pause, après une nouvelle bataille devant le tribunal de Nanterre. Et pour fuir cette atmosphère très lourde, ce combat où tous les coups, surtout les mauvais, semblent permis, ce n’est pas à Los Angeles où elle vit désormais seule avec ses deux filles dans sa villa de Pacific Palisades qu’elle a choisi de se réfugier, mais dans un pays ayant à ses yeux une signification toute particulière : le Viêt Nam.

C’est là où sa famille est née, où son amour pour Johnny a connu son couronnement avec l’adoption de deux petites orphelines. Il est donc naturel que la jeune femme éprouve un attachement viscéral pour ce qui est devenu sa seconde patrie.

À Noël dernier déjà, la jolie blonde avait décidé d’emmener tout son clan à la découverte de cette nation de l’Asie du Sud-Est. C’était la première fois que Jade, 14 ans, et Joy, 10 ans, foulaient à nouveau leur terre natale, et l’on peut sans peine imaginer l’émotion qu’elles ont dû ressentir en visitant Hanoï et surtout la fameuse baie d’Along, l’un des joyaux de la région. L’expérience a manifestement plu à toute sa petite tribu, car Læticia a décidé de la renouveler, en changeant juste de décor.

Arrivées le 13 avril dernier, elles ont en effet entrepris cette fois un périple dans le sud du pays, admirant le majestueux delta du Mékong, l’un des plus longs fleuves d’Asie, avant de se promener dans Hô-Chi-Minh-Ville, qui doit son nom au père de l’indépendance vietnamienne. Et à en juger par les nombreux clichés publiés par l’heureuse maman sur son compte Instagram, ce voyage a bien eu l’effet escompté. La mère et ses deux filles y apparaissent souriantes et ravies, dans cette cité où elles peuvent déambuler sans craindre qu’on les sollicite à chaque coin de rue.

Toutes trois paraissent dégagées d’un grand poids. Celui du stress qu’engendre la notoriété, et des soucis suscités par une querelle qui pourrait bien durer des années, des deux côtés de l’Atlantique.


Mais pour Læticia, les séjours au Viêt Nam n’ont pas seulement une vertu libératrice. Ils sont aussi, et peut-être surtout, l’occasion de retrouver ses petits protégés. Car, comme vous ne l’ignorez sans doute pas, la veuve du rocker se démène depuis longtemps avec sa grande amie, le chef étoilé Hélène Darroze – elle aussi mère adoptive de deux enfants vietnamiens – et Caroline Rostang, pour soutenir les gamins malades, handicapés ou abandonnés, dans ce pays dont les habitants sont trop souvent démunis. Du reste, celles-ci ont fondé l’association La Bonne étoile en 2012 dans ce but précis.

Et quand, en 2013, Johnny se voit dans l’obligation d’annuler une tournée en Asie, il organise pour se faire pardonner un concert caritatif au Trianon Palace à Paris, dont tous les bénéfices iront à l’association. Depuis cette date, Læticia donne chaque année, pour cette juste cause, de son temps – en se rendant régulièrement sur place – et de son argent.

Il n’était pas question de déroger à cette tradition lors de cette nouvelle visite en famille. Aussi, dès qu’elle a pu, la jeune femme s’est rendue à l’orphelinat de Go Vap, situé au cœur de Hô-Chi-Minh-Ville, un établissement qui est très largement financé par La Bonne étoile depuis 2014. Un moment de grâce qu’illustre une photo, elle aussi postée sur le compte Instagram de la veuve de Johnny.

On y voit la mère de Jade et Joy tenant dans ses bras un petit garçon. Son regard, masqué par la visière d’une casquette, croise celui de l’enfant qui la fixe de ses yeux enamourés, avec toute la tendresse qu’un bébé réserve d’ordinaire à celle qui lui a donné le jour. Il n’a qu’un rêve : que cette femme inconnue d’une douceur extrême ne le lâche plus, le garde pour toujours dans son giron. Et à en juger par cette image, ce moment de complicité laisse penser qu’elle ne pourra jamais trouver le courage de repartir sans lui.

C’est à se demander si Jade et Joy ne vont pas bientôt hériter d’un petit frère. Et elles seraient peut-être les premières heureuses de voir leur famille s’agrandir. À l’heure où nous écrivons ces lignes, nul ne sait si Læticia a l’intention de passer à l’acte… mais si elle devait renoncer cette fois-ci, comment pourrait-elle résister éternellement au désir de faire le bonheur d’un enfant abandonné de tous et au plaisir de voir un sourire illuminer son visage ?

Pour cette femme de cœur, partir sans se retourner et laisser derrière elle tous ces gamins qui lui offrent leur amour inconditionnel, tendant vers elle leurs mains minuscules et fragiles pour qu’elle les prenne dans les siennes et les serre très fort doit être un véritable supplice. Et comme l’écrivait Oscar Wilde, le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder. Aphorisme que n’aurait sûrement pas renié Johnny…

Claude LEBLANC

À découvrir