France Dimanche > Actualités > Laëtitia Milot : Elle a adopté Tina et Nala !

Actualités

Laëtitia Milot : Elle a adopté Tina et Nala !

Publié le 9 mai 2015

  Alors que Laëtitia Milot se sait atteinte d’une maladie qui rend une grossesse quasi impossible, l’héroïne de Plus belle la vie a pris, avec son mari, une heureuse� décision�.Alors que Laëtitia Milot se sait atteinte d’une maladie qui rend une grossesse quasi impossible, l’héroïne de Plus belle la vie a pris, avec son mari, une heureuse� décision�.

Endométriose : le mot est barbare, la maladie qu’il désigne ne l’est hélas pas moins. Sans entrer dans des détails purement médicaux, il s’agit d’une affection qui ne touche que les femmes, et qui a pour principale conséquence de réduire à presque rien leurs possibilités de donner la vie.

C’est un drame pour la plupart de celles qui en sont touchées, et ça l’est particulièrement pour la lumineuse comédienne Laëtitia Milot qui, depuis le premier épisode de Plus belle la vie en 2004, incarne le personnage de Mélanie Rinato.

Avoir des enfants a toujours été son rêve, c’est devenu son drame, même si Badri, son mari depuis près de huit ans, et elle ne perdent pas tout espoir de parvenir à avoir un jour un bébé à eux. Laëtitia le disait dans Public, en septembre dernier, et elle le dit encore.

Mais elle sait que l’espoir est bien ténu et qu’il s’amenuise au fil des années qui passent. C’est sans doute pourquoi elle reconnaît songer de plus en plus à l’adoption…

Vocation

Eh bien, aujourd’hui, c’est fait ! Ce geste d’amour, qui consiste à faire sien un petit être qui était destiné à l’abandon et à la solitude, Laëtitia Milot vient de l’accomplir ! Dans un grand élan de tendresse, elle a même adopté la mère en même temps que sa progéniture !

Hein ? Quoi ? Mais qu’est-ce que vous racontez, Monsieur Balbec ? La vérité, chers lectrices et lecteurs, rien que la scrupuleuse et entière vérité. Car, même s’ils continuent d’y penser fortement, ce n’est pas un enfant que Laëtitia et Badri viennent d’adopter.

Dans l’entretien de Public, que nous évoquions plus haut, la comédienne disait que son grand rêve, quand elle était gamine, était de devenir vétérinaire, car elle ne voyait que cela pour apaiser sa soif de contacts avec les animaux. Par la suite, sa vocation d’actrice l’a emporté, mais elle a gardé sa passion pour les bêtes.

Laquelle s’est soudain concrétisée, en janvier dernier, alors que Badri et elle débarquent pour passer leurs vacances à l’île Maurice. Sans se douter que le destin les y attend…

« Sur la plage, il y avait pas mal de chiens errants, raconte Laëtitia Millot dans le dernier numéro de Télé Loisirs. Du coup, j’avais acheté un paquet de croquettes et pris l’habitude de nourrir tous les animaux. Une petite chienne et son chiot se sont attachés à nous. Tous les jours, ils nous attendaient à notre retour d’excursion pour nous faire la fête. »

Ils sont si craquants, cette mère et son petit, que Laëtitia se refuse à les imaginer mourant de nouveau de faim après son retour en France – lequel se rapproche à vitesse grand V. Dans un premier temps, elle se dit qu’elle pourrait devenir en quelque sorte leur marraine : en s’arrangeant avec la direction de l’hôtel où ils logent, elle subviendrait aux besoins de ces braves bêtes en envoyant de l’argent de France.

Laetitia Milot verticalMais tout d’abord, elle les baptise : Tina et Nala. L’affaire s’annonce bien… mais un coup de théâtre se produit. Alors que le couple est sur le point de reprendre l’avion, la mère disparaît, probablement enlevée ! Et la pauvre Nala se retrouve seule et désemparée, sur cette plage qui, pour elle, n’est certainement pas « de rêve ».

Remuant ciel et terre avec une énergie incroyable, l’actrice parvient à retrouver Tina et la rend à sa fille. Mais elle comprend que, si elle veut assurer leur sécurité et, d’une certaine façon, leur bonheur, elle ne peut pas se contenter de subvenir à leurs besoins de loin.

Laëtitia Milot doit les adopter ! Et les faire venir en France, auprès d’elle. Plus facile à dire qu’à faire…

Car, avec tout ça, l’avion est là, il va décoller dans quelques heures, et pas question de le manquer. Mais l’attachement qui est né entre Laëtitia et ces deux adorables chiennes lui souffle la solution : « J’ai payé les vaccinations nécessaires et j’ai veillé à ce qu’elles soient placées en quarantaine, explique-t-elle. Mais, comme je repartais le jour même, je devais très vite trouver des touristes qui consentiraient à voyager avec les chiens, lors de leur retour en Europe. »

Ambulance

Et elle les trouve ! Il s’agit de deux touristes allemands qui acceptent de ramener Tina et Nala avec eux jusqu’à Francfort où ils vivent. Ce qui veut dire, on le comprend bien, que l’aventure n’est pas encore achevée. Écoutons Laëtitia : « Ensuite, le refuge de Cabriès [dans les Bouches-du-Rhône, ndlr], dont je suis la marraine, a trouvé une ambulance animalière pour les ramener chez moi. Aujourd’hui, Tina et Nala sont avec nous. Elles sont très câlines et ne manquent de rien. »

S’il est une chose dont nous ne doutions pas, c’est bien de l’accueil que les deux chiens globe-trotters ont dû recevoir en arrivant à Marseille ! Pour eux, c’est désormais Plus belle la vie tous les jours ! Pour Laëtitia et Badri aussi, la vie est plus douce, dans la mesure où ces deux êtres qui les aiment et leur font une confiance aveugle doivent les aider, un peu, à remplir ce vide auquel ils ne peuvent s’empêcher de penser et que la maladie de la jeune femme leur interdit pour l’instant de combler.

Mais peut-être, justement, l’arrivée de Tina et Nala va-t-elle avoir un effet bénéfique sur leur couple. Car, après tout, une fois que l’on a fait un pas vers l’adoption, pourquoi ne pas en effectuer un second ? Et, cette fois, en direction d’un enfant…

Un enfant qui, dès son arrivée, pourrait déjà compter sur deux gardiens fidèles, Tina et Nala !

Pierre-Marie Elstir

À découvrir