France Dimanche > Actualités > Laëtitia Milot : Hospitalisée d’urgence !

Actualités

Laëtitia Milot : Hospitalisée d’urgence !

Publié le 9 décembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Laëtitia Milot

Laëtitia Milot, atteinte d’endométriose, a été opérée dans une clinique bordelaise.

Son existence évoque une succession d’âpres combats… Des guerres que Laëtitia Milot mène avec un courage, une force de caractère et une faculté à se relever qui forcent l’admiration ! La jeune femme, atteinte d’endométriose, cette maladie extrêmement douloureuse qui peut provoquer l’infertilité, se bat depuis longtemps contre ce mal, enchaînant les traitements et les interventions, dans le but de devenir maman quoi qu’il lui en coûte.

Celle qui avait déjà vécu tant d’épreuves, à commencer par la disparition de Yannis, son ex-conjoint, décédé d’un cancer en 2001, méritait plus que jamais de connaître l’immense bonheur de concevoir la vie et de serrer dans ses bras un bébé. Son bébé !

Et pour sa plus grande joie et celle de son mari, Badri Menaia, le 14 mai 2018, le miracle s’est enfin produit ! Ce jour-là, béni entre tous, une petite Lyana est née, et l’arrivée de ce bout de chou a, d’un seul coup, balayé les mauvais souvenirs de l’insoutenable parcours du combattant qu’elle a dû effectuer pour devenir mère.


Une mère aimante, si heureuse de ce dénouement auquel elle ne croyait plus… Forte de cette première et magnifique victoire sur sa maladie, celle qui déplorait alors : « C’est dur, ça ne donne pas encore les résultats que l’on voudrait », n’a désormais qu’un seul désir : offrir un petit frère ou une petite sœur à sa jolie princesse !

Seulement voilà, même si l’héroïne de la série de TF1, La vengeance aux yeux clairs, a réussi à tomber enceinte et à mener sa grossesse à terme, elle continue de lutter contre les conséquences de sa pathologie, admettant dans Télé Star : « Malheureusement, c’est la nature qui décidera. C’est très compliqué avec ma maladie, l’endométriose, qui est revenue à fond. »

Une nouvelle d’autant plus inquiétante que, le samedi 23 novembre, la comédienne de Plus belle la vie a annoncé, sur les réseaux sociaux, qu’elle avait été hospitalisée d’urgence dans une clinique bordelaise ! L’héroïne d’Olivia, un feuilleton diffusé depuis le 17 octobre sur la Une, a déjà tant souffert par le passé pour aboutir à cet immense bonheur qu’a été la naissance de sa petite Lyana ! Difficile d’imaginer les jours et les nuits d’angoisse, de souffrances de la jeune femme, ballottée entre protocoles de laboratoire et hospitalisations… Au printemps 2017, elle avait d’ailleurs été admise à l’hôpital de Rouen, dans le service du Pr Roman, spécialiste de renommée mondiale de sa maladie. Une opération dite « de la dernière chance » qui lui avait d’ailleurs permis de faire mentir les statistiques et de gagner la bataille…

Mais, aujourd’hui, alors que la charmante brune de 39 ans souhaite plus que tout voir naître un second petit ange, on peut s’interroger sur les raisons de ce séjour en clinique : « J’ai subi une intervention chirurgicale à cause de l’endométriose, s’est-elle en effet expliqué. Je vous rassure tout va bien. Et le combat continue. »

Gagnera-t-elle cette nouvelle bataille ? Et à quel prix ? On peut imaginer à quel point il doit être difficile pour cette femme courageuse et forte, mais aussi pour celui qui vit auprès d’elle, d’affronter, mois après mois, la répétition de ces déceptions tant redoutées… Car s’il est dur pour une femme de peiner à donner la vie, pour l’homme qui l’accompagne dans cette quête, la frustration est tout aussi grande. Et l’on sait que bien des couples ne survivent pas à l’abandon de leur projet d’enfant…

L’auteur d’On se retrouvera (éditions Fayard), adapté sur TF1 en 2015, confiait alors dans Gala : « Les gens pensent que, comme je souris beaucoup, je suis toujours heureuse, a aussi affirmé la comédienne. Ce n’est pas aussi simple, et nous traversons une période de grand découragement avec Badri concernant notre bébé. »

Et au fil des nombreux « essais » pour devenir parents, un couple ne s’expose-t-il pas parfois aussi à laisser en chemin ce qui fait le piment de leur lien ? C’est en tout cas ce que semblait à l’époque aussi déplorer la jolie Laëtitia : « Mon problème d’endométriose handicape parfois notre vie quotidienne et sexuelle. »

Quelques années plus tard, malgré tout, celle qui a écrit Le bébé, c’est pour quand ? (éditions Michel Lafon) et son homme sont toujours là, ensemble, soudés par un indestructible amour, ne baissant pas les bras face à ce terrible fléau, et sont prêts de nouveau à accueillir un petit être…

Clara MARGAUX

À découvrir