France Dimanche > Actualités > Laëtitia Milot : “Je suis enceinte
 de trois mois”

Actualités

Laëtitia Milot : “Je suis enceinte
 de trois mois”

Publié le 17 novembre 2017

Après sa dernière opération contre l’endométriose, Laëtitia Milot suivait un protocole médical rendant toute grossesse impossible .

Le parcours d’une combattante… C’est celui que mène, depuis plus de dix ans, la jolie Mélanie de Plus belle la vie pour devenir maman. Atteinte d’endométriose, une maladie gynécologique très douloureuse qui peut, à terme, provoquer l’infertilité, la comédienne n’a cependant jamais baissé les bras. Soutenue par son mari, Badri, qu’elle a épousé en 2007, Laëtitia Milot a enchaîné les traitements.

Sans succès hélas. Il y a cinq ans, déterminée à tomber enceinte, elle se résolvait à subir une délicate opération. Hélas, après quelques mois de répit, nodules et douleurs étaient réapparus, réduisant à néant les espoirs de la jeune femme. Terriblement déçue, mais pas découragée pour autant, la marraine d’EndoFrance, une association qui lutte contre ce fléau, décidait, le 20 mars dernier, de subir une nouvelle intervention. « Vous avez six mois pour avoir un enfant », lui avait dit le chirurgien.

Afin que ce vœu ne vire pas à l’obsession – le meilleur moyen pour qu’il ne se réalise pas ! – Laëtitia s’est plongée à corps perdu dans le travail, se consacrant à l’écriture de son quatrième livre, Liés pour la vie, paru le 16 novembre aux éditions Plon, ainsi qu’aux tournages. Notamment cet été, celui de la deuxième saison de La vengeance aux yeux clairs pour TF1, qui avait séduit 6 millions de téléspectateurs, qu’elle n’est pas près d’oublier.

Comme elle vient de le confier au magazine Gala, en juillet dernier, soit cinq mois après son opération, elle a de nouveau ressenti les douleurs violentes, lancinantes, liées à sa maladie. On imagine sans peine la détresse de Laëtitia quand elle a réalisé que non seulement l’endométriose n’était pas vaincue, mais qu’elle n’allait peut-être jamais pouvoir devenir maman! En effet, le traitement que lui a alors prescrit la gynécologue pour apaiser ses souffrances est normalement incompatible avec une grossesse.

Mais il existe heureusement des exceptions à la règle. Cela s’appelle un miracle. C’est aussi pour toutes celles qui, comme l’actrice, souffrent de ce terrible mal (une femme sur sept en France) la preuve vivante qu’il ne faut jamais renoncer. Cette nouvelle, nous sommes particulièrement heureux de vous en faire part : Laëtitia et Badri attendent un bébé qui devrait voir le jour dans six mois ! La première étonnée est la future maman, comme elle vient de le confier à Gala : « Je devais reprendre mon traitement contre les douleurs, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai demandé à Badri d’aller acheter un test de grossesse. […] Nous avons vu les deux barres signalant une grossesse, mais on ne voulait pas y croire. On pensait à une erreur, d’autant plus que le traitement de l’été pouvait fausser les résultats. »Une prise de sang plus tard, le couple s’est rendu, avec bonheur, à l’évidence : le bébé était bel et bien là!


Ils n’ont plus eu alors qu’une seule envie : le voir. C’est au CHU de Rouen, où elle a subi sa dernière intervention, que la comédienne, accompagnée de son mari, a passé sa première échographie. Un moment chargé d’émotion, comme pour tous les futurs parents. Ainsi que l’explique Laëtitia, toujours dans Gala : « Dans ma tête, les jeux étaient faits. Mais la nature a été plus forte que tout. » Fallait-il en effet que cet enfant ait le désir de vivre pour vaincre, à la surprise même de la gynécologue et des médecins, le traitement ! Et, comme Badri et son épouse l’ont découvert à l’issue de ce premier examen, il se porte comme un charme : « On nous a appris que son cœur battait depuis moins de vingt heures », raconte encore l’actrice.

Est-ce un garçon ou une fille ? Tout à la joie de se retrouver, par écran interposé, face à ce petit être vivant, le couple n’a pas voulu le savoir, préférant savourer un bonheur à la fois… L’échographiste a donc noté la réponse sur une feuille, qu’il a glissée dans une enveloppe. Mais Laëtitia, comme Badri, ne sont pas pressés de l’ouvrir : « On veut garder la surprise le plus longtemps possible », a confié la jeune femme. Ce qui ne les empêche pas de commencer à réfléchir à des prénoms. Surtout Badri, qui ne manque pas d’idées. La comédienne, qui avoue être encore très superstitieuse, préfère quant à elle que tout risque de fausse couche soit écarté pour se pencher sur la question. De même, si elle prépare activement l’arrivée du bébé dans sa tête, elle n’a encore fait aucune emplette pour sa venue. « C’est trop tôt. On encaisse encore l’heureuse nouvelle », explique-t-elle.

Déterminée à vivre sa grossesse le plus sereinement possible, l’artiste de 37 ans compte bien mener une existence normale durant les six mois à venir. En septembre dernier, elle confiait à nos confrères de Télé 7 Jours que même si elle parvenait à avoir un enfant, elle n’abandonnerait jamais son combat contre l’endométriose. Femme de parole, elle réalise actuellement un documentaire sur cette maladie.

Et dès la fin du mois, vous pourrez la retrouver dans la peau de Mélanie de Plus belle la vie, sur France 3. Un rôle que les scénaristes vont devoir, une fois n’est pas coutume, adapter à la réalité ! N’en ferait-elle pas trop? C’est sans doute ce que se demanderont certains fans, qui préféreraient peut-être la savoir au repos chez elle. Qu’ils se rassurent, la belle brune n’est pas malade! Juste enceinte. Et l’on peut compter sur Badri pour l’empêcher de commettre des imprudences. « Il m’interdit de soulever des objets. Il parle à mon ventre… », confie encore Laëtitia. Il n’est pas question de penser à la place de nos lecteurs, mais parions que vous êtes nombreux à vous joindre à nous pour adresser de sincères félicitations aux futurs parents!

Lili CHABLIS

À découvrir