France Dimanche > Actualités > Lara Fabian : Un chien a sauvé son couple !

Actualités

Lara Fabian : Un chien a sauvé son couple !

Publié le 7 juillet 2019

C’est grâce à ce magnifique berger australien que Lara Fabian, installée au Québec depuis plusieurs années, a pu préserver sa belle histoire d’amour.

Depuis leur première rencontre il y a sept ans, dans le village d’Acireale, en Sicile, Lara Fabian et son mari, Gabriel Di Giorgio ne se sont plus quittés… Pourtant, Dieu sait que le monde extérieur ne pariait alors pas sur cette histoire d’amour entre le jeune magicien italien et l’immense star belge. Devant la grande différence d’âge qui sépare la chanteuse, âgée aujourd’hui de 49 ans, et le bel Italien de 36 ans, les mauvaises langues les plus mal intentionnées n’ont pas tardé à prédire à ces âmes sœurs rien de plus qu’une charmante idylle, une passade d’à peine quelques mois. De plus, à l’époque de ses premiers pas de deux avec le beau brun au regard de braise, l’interprète de Je t’aime tentait avec peine d’effacer la douleur de sa rupture d’avec Gérard Pullicino, le père de sa fille, Lou. Autant d’écueils qui ne présageaient rien de bon…

Pourtant, au grand dam des oiseaux de mauvais augure, leur coup de foudre s’est mué en sentiments profonds et durables, officialisés par un mariage le 29 juin 2013, pour le plus grand bonheur de Lara et de son homme… « Toutes les petites filles rêvent de se marier un jour, mais moi, j’avais abandonné l’idée, confiait-elle alors. Et puis, la vie, devant cette nouvelle décision pilotée par mes déceptions, a fait résonner l’arrivée de cet être magnifique ! »


Rien ne semblait pouvoir détruire ce que Lara et Gabriel ont construit au fil du temps. C’est en tout cas ce que l’on croyait. Car si ce beau duo est encore heureux et amoureux aujourd’hui, c’est tout simplement grâce à un… chien ! Ou plutôt une chienne nommée Kayla qui, par sa seule présence, a sauvé leur couple.

C’est la coach de La voix (au Québec, l’équivalent de The Voice, la plus belle voix) qui vient elle-même de le raconter dans les pages du Journal de Québec. En octobre dernier, celle qui s’est installée depuis quelques années dans ce pays s’arrête par hasard dans un café, à Brossard, au sud-est de Montréal. Soudain, une jeune femme l’aborde et lui dit combien sa maman admire sa voix et son talent. Cette passante anonyme pourrait être une fan comme les nombreux admirateurs de l’artiste, mais ce qu’elle lui raconte ensuite n’a plus rien à voir avec le métier de la star et son impact sur le public.

Cette interlocutrice inattendue s’appelle Marie-ève Girard et préside la fondation Leski, une association qui vient en aide aux victimes d’actes criminels, aux personnes souffrant de troubles mentaux ou d’autisme, et elle est bien décidée à la présenter à Lara : « Elle m’explique qu’elle se bat pour permettre aux gens qui, comme elle, souffrent d’angoisse, d’être accompagnés par quelque chose de ponctuel, comme un animal d’assistance », a aussi confié la chanteuse.

Le discours de cette passionnée touche immédiatement le cœur de Lara, elle-même grande amoureuse des chiens, également dotée d’une grande compassion à l’égard de ceux qui l’entourent : « Pendant que Marie-ève me parlait, j’entendais l’histoire de mon chum [« amoureux » en québécois, ndlr], a encore déclaré la star. Il a perdu un animal il y a trois ans, ç’a été très, très difficile. Quand Kayla est arrivée dans notre vie, je l’ai vu changer du tout au tout. » Un récit confirmé par son mari qui déclare : « Sans animal je serais incomplet, je serais extrêmement désorienté en société. »

Si ce magnifique berger australien a en effet permis au jeune homme de surmonter la perte de son ancien compagnon à quatre pattes et de retrouver sa joie de vivre – faisant du même coup entrer à nouveau le soleil dans son couple ! –, il n’a pas fallu très longtemps à Lara pour décider que Kayla pouvait étendre son pouvoir de guérison et sauver d’autres malheureux ! Ainsi la chienne de la chanteuse a-t-elle suivi un entraînement rigoureux, une préparation spécifique afin d’obtenir sa certification d’animal d’assistance, et elle peut désormais aider à son tour des malades ou des victimes d’agression.

Un bonheur pour celle qui s’est vite investie dans cette fondation : « Ce que j’aime, c’est de voir à quel point c’est concret, a encore affirmé l’artiste qui a perdu sa maman en mars dernier. Quand Marie-ève amène un des chiens passer une journée auprès d’une petite fille qui s’est fait violer, qui a besoin de réconfort et qui ne peut parler de ce qu’il s’est passé parce qu’elle n’a pas les mots pour l’exprimer, le chien sent ce langage non verbal et guérit l’enfant en l’espace de quelques heures. C’est un vrai miracle ! »

On imagine sans peine la fierté de l’interprète de Papillon à l’idée que, après avoir sauvé l’amour de sa vie, sa jolie Kayla soulage désormais les souffrances d’autres malheureux…

Clara MARGAUX

À découvrir