France Dimanche > Actualités > Laura Smet : Elle ne pardonne pas !

Actualités

Laura Smet : Elle ne pardonne pas !

Publié le 3 août 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Laura Smet vient de faire des révélations fracassantes sur la disparition tragique de son père adoré.

C ’est une femme profondément meurtrie qui s’est exprimée sur les ondes de RTL le 15 juillet. Ce jour-là Laura Smet, enceinte de cinq mois de son premier enfant, a décidé de parler sans phare sur le drame intime de sa vie : la disparition de son papa adoré, Johnny Hallyday.


L’actrice et réalisatrice n’a pas hésité à employer des mots très forts pour évoquer la maladie du chanteur, emporté par un cancer du poumon le 5 décembre 2017. « Les cancers, on se les fabrique. Je préfère être cash là-dessus et je ne reviendrai pas sur ma position », a-t-elle dit, avant d’ajouter que son père souffrait de ne pouvoir la voir qu’à l’insu de Læticia.

En dehors de ses rendezvous clandestins, la sœur de David devait user de stratagèmes pour approcher le chanteur, comme simuler une « entente pas très vraie » avec sa belle-mère. « Croyez-moi, ce n’était pas facile, ni pour lui ni pour moi, avoue-t-elle, ou alors il fallait que je fasse semblant d’être en bons termes avec sa femme. » Aussi incroyable que cela puisse paraître, pendant « cinq ans, six ans », elle a donc été contrainte de voir son père en secret ou d’avoir recours à un simulacre qui a atteint à son paroxysme le jour de la disparition de l’idole des jeunes.

Alors que Johnny est sur le point de mourir dans sa maison de Marnes-la-Coquette, Læticia se serait opposée à ce que Laura, accourue sur place avec sa maman Nathalie Baye, l’approche une dernière fois.

Cet ultime affront, d’une cruauté absolue, Laura ne peut le pardonner. « Il n’y aura jamais de paix possible, affi rme-t-elle. À partir du moment où Læticia a franchi cette ligne de ne nous empêcher de dire au revoir à notre père. »

La fi lle d’André Boudou lui aurait alors fait vivre un véritable supplice : « J’étais avec ma mère ce jour-là. On a attendu quatre heures dans le salon qu’on puisse dire au revoir à mon père, parce que je savais que c’était imminent. » Et ce n’est pas tout…

Bien qu’atteint d’un cancer en phase terminale, Johnny n’aurait, selon elle, pas été au courant de la gravité de son état, ce qui expliquerait sans doute qu’il n’ait pas eu le temps de prendre ses dernières dispositions vis-à-vis de ses aînés, David et elle-même : « Ce que je sais aussi, c’est qu’on n’a pas dit à mon père qu’il était en soins palliatifs et qu’il était toujours sous traitement. Mon père ne savait pas qu’il allait mourir. Je vous dis des choses qui sont quand même très intimes, qui sont chez moi une déchirure que je ne pourrai jamais guérir », a-t-elle conclu, très émue.

Souhaitons à cette future maman blessée qu’elle parvienne à recouvrer la sérénité auprès de ce bébé tant attendu, qui devrait pointer le bout de son nez à l’automne…

Valérie EDMOND

À découvrir