France Dimanche > Actualités > Laura Smet : Maman d'un petit garçon !

Actualités

Laura Smet : Maman d'un petit garçon !

Publié le 22 octobre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Trois ans après la mort de son père, la comédienne Laura Smet voit enfin la vie en bleu, le bleu des yeux Hallyday…

Tandis que la France plonge dans la morosité de l'automne et redoute la deuxième vague de malades liée au coronavirus, il est des nouvelles qui font chaud au cœur… Ainsi avons-nous appris que Laura Smet est devenue maman d'un petit garçon ! Trois ans après la mort de son papa tant aimé et suite à la conclusion heureuse de sa guerre sans merci contre Læticia Hallyday autour de l'héritage du rocker, la belle blonde, qui soufflera ses 37 bougies le 15 novembre prochain, semble avoir enfin trouvé la stabilité à laquelle elle aspirait depuis tant d'années.


Un équilibre initié il y a sept ans par la rencontre de Raphaël Lancrey-Javal, un entrepreneur dans le secteur immobilier de 51 ans, couronnée par leur mariage civil le 1er décembre 2018. La fille de Nathalie Baye avait alors bel et bien commencé à savourer la fin de son éprouvant voyage au bout de la nuit, au fil d'une longue succession d'épreuves et de chagrins. Peu après ses noces, qu'elle avait tenu à organiser dans la plus stricte intimité, l'interprète principale de la mini-série La Garçonne, sur France 2, confiait d'ailleurs à nos confrères du magazine Elle : « J'ai rencontré un homme avec lequel je sens que je peux construire du solide. ». Elle y expliquait aussi que son désir d'officialiser leur tendre relation n'était pas une décision prise à la légère : « On doit se replanter quelque part, c'est aussi ça pour moi le mariage, pas seulement une fête sur la plage. » Des sentiments forts lient l'actrice à cet homme à la maturité rassurante, déjà père d'un garçon de 12 ans. La fille de Johnny avait aussi avoué dans Paris Match combien la présence de son âme sœur avait changé sa vie : « J'ai trouvé l'apaisement à 30 ans. Peut-être parce que j'ai rencontré la bonne personne. Je suis devenue quelqu'un de serein. »

Cette sérénité retrouvée a permis à l'héroïne des Corps impatients, de Xavier Giannoli, de tourner la page de bien des années d'errance. Elle pouvait ainsi conjuguer au passé les trop nombreuses mauvaises surprises amoureuses qui avaient fait de son existence un enfer. Des écueils répétés qui l'avaient poussée dans les affres de la dépression et dans l'engrenage de l'addiction aux drogues et à l'alcool.

Début 2007 notamment, incapable d'assurer la promotion du film UV, de Gilles Paquet-Brenner, et de finir le tournage des Femmes de l'ombre, de Jean-Paul Salomé, la jolie comédienne était internée en psychiatrie, dans un état jugé préoccu-pant, au centre hospitalier Sainte-Anne, à Paris. Quelques années plus tard, en janvier 2012, la malheureuse était interpellée nue, hagarde et, semble-t-il, en état d'ébriété dans une rue du VIe arrondissement de la capitale.

Peu après, évoquant cet épisode embarrassant, la ravissante actrice avait assuré dans la presse qu'en réalité elle avait été victime de la « drogue du violeur » et ne se souvenait de rien.

Face aux lourdes épreuves ne cessant de s'en prendre à sa santé mentale et physique, l'actrice, soutenue par ses illustres parents, remontait à chaque fois la pente et finissait par se remettre au travail, enchaînant les tournages avec passion.

Et puis, le 5 décembre 2017, son monde s'est de nouveau écroulé avec la disparition de son cher papa, vaincu par le cancer des poumons qu'il combattait depuis un an et demi. Immense chagrin qui a très vite fait place à une violente colère lors de l'ouverture du testament de l'idole des jeunes, en février 2018, entraînant la fameuse bataille judiciaire de deux ans et demi entre elle et son ex-belle-mère. Ce conflit a finalement trouvé une heureuse issue, pour le plus grand bonheur de la jeune actrice : « Je suis très contente qu'il y ait un accord de fait, confiait Laura sur RTL au début de l'été. Je vais devenir maman, j'ai envie d'être sereine. Je n'ai pas envie de me bagarrer plus longtemps que ça. »

Ultime point noir de cette année 2020 si riche en mauvaises nouvelles et en catastrophes en tout genre. Ainsi, au mois de février, lorsque la crise sanitaire n'en était qu'à ses tristes balbutiements, sa maman, Nathalie Baye, était hospitalisée dans un état grave. Si l'on avait cru d'abord à une crise cardiaque, c'était pour apprendre ensuite que la star avait été victime d'une surinfection bronchopulmonaire à la suite d'un épisode grippal. Quelques jours plus tard, la comédienne de 72 ans était heureusement rentrée chez elle, sortie d'affaire. Mais que de frayeurs pour sa fille, qui avait craint de devoir dire adieu à celle qui l'a toujours soutenue de façon indéfectible dans les pires moments de sa vie…

Cependant, sa nouvelle, sa plus précieuse, sa plus belle bataille, Laura Smet l'a livrée dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 octobre. Elle a en effet donné la vie, dans une clinique parisienne, à son premier enfant, au terme d'un accouchement par césarienne. Celui-ci s'est, selon nos informations, avéré difficile. À l'heure où nous écrivons ces lignes, l'heureuse maman n'aurait pas encore quitté la maternité et n'a pas non plus dévoilé le prénom de son petit ange. Un bout de chou né sous le signe astrologique de la Balance, « signe de l'harmonie et de la beauté, une personnalité charmante et sociable qui saura créer des relations harmonieuses avec autrui, et dont l'esprit vif lui permettra de rechercher un environnement serein et de fuir les conflits ». Autant de qualités qui ne sauraient déplaire à sa maman !

Clara MARGAUX

À découvrir