France Dimanche > Actualités > Laura Smet : Sauvée par sa chienne !

Actualités

Laura Smet : Sauvée par sa chienne !

Publié le 13 octobre 2018

Seule dans son appartement, Laura Smet a fait un grave malaise dont elle ne se serait peut-être pas relevée sans l’intervention de sa fidèle amie.

Nous sommes encore nombreux à fredonner Vacances, j’oublie tout, que chantait, en 1982, le groupe Élégance.

Mais si cette période estivale est l’occasion de laisser de côté ses problèmes pour se livrer au farniente, certains vont plus loin – et ce sans aucune élégance –, « oubliant » aussi leurs animaux de compagnie sur le bord de la route !


Ainsi, un nombre inacceptable de chiens et de chats ont été abandonnés dans l’Hexagone depuis le début de l’été, et peu d’entre eux ont trouvé un foyer aimant pour les adopter.

Une situation choquante pour les amis des bêtes, dont certaines stars, telle Laura Smet qui voue, tout comme son regretté père, un amour inconditionnel aux toutous.

La jeune femme s’est d’ailleurs totalement investie dans la défense de ces fidèles compagnons, mettant à profit sa notoriété afin d’aider la SPA.

La fille de Johnny a même lancé un appel déchirant, sur son compte Instagram : « Ça me rend triste, écrit-elle. Moi, j’ai un animal de compagnie depuis neuf ans maintenant. J’ai toujours eu des chiens avec moi. Ça me brise le cœur, c’est une responsabilité, un animal. Donc moi, ça m’inspire beaucoup de colère. »

Cet « animal de compagnie » que Laura évoque avec émotion est, vous vous en doutez, bien plus qu’une présence réconfortante pour la comédienne.

Chaplin, sa femelle border terrier, est un membre de sa famille, un être à qui elle doit même une fière chandelle : « Ma chienne m’a sauvé la vie et elle continue, chaque jour, à me remplir de bonheur. C’est ma meilleure amie, mon double même », a confié la jeune femme sur BFMTV.

On sait combien ces petites (ou grosses !) boules de poils peuvent être attachées à leurs maîtres, allant jusqu’à les suivre comme leur ombre.

On sait aussi à quel point elles nous adoucissent l’existence tant leur affection est immense et inconditionnelle.

Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elles sont prêtes à risquer leur propre vie pour nous tirer d’un mauvais pas.

C’est justement ce qui est arrivé à Laura il y a huit ans, alors que, seule avec Chaplin dans son appartement, la malheureuse a fait un malaise : « Il y a très longtemps chez moi, j’ai perdu connaissance, a-t-elle raconté à nos confrères. Elle a hurlé à la mort tellement fort que les voisins ont été alertés. Et vu la façon dont j’étais tombée, si elle n’avait pas aboyé comme ça pour les prévenir… »

Nul besoin en effet pour la fille de Nathalie Baye de terminer cette phrase !

Celle qui est tout récemment rentrée de Grèce, où elle a passé des moments tendres avec Raphaël, son amoureux, préfère ne pas imaginer ce qui serait arrivé si sa chère petite chienne, âgée d’à peine un an à l’époque, n’avait pas donné l’alerte.

Appel

Une expérience terrible, douloureuse, mais aussi instructive pour la jolie blonde de 34 ans qui, s’il était besoin, a pu s’apercevoir du lien extrêmement fort qui l’unissait déjà à son chiot.

Ce qui la pousse à tenter de nous convaincre de la place extraordinaire que nos compagnons occupent dans notre existence et du respect que nous leur devons. 

« Abandonner un animal, c’est abandonner une vie, a-t-elle encore expliqué sur BFMTV. […] Ma chienne sait exactement comment je suis au moment où je vous parle. »

Et d’enfoncer le clou sur Instagram : « Quand on décide de prendre un animal on ne l’abandonne pas. C’est une vraie responsabilité. Ils ont les mêmes sentiments que nous et ne nous veulent que du bien, ce ne sont pas des jouets. Je suis outrée et triste de ce constat. Un animal ne nous demande rien que de l’amour. Comment peut-on faire ça ? Ils ont besoin de nous et nous d’eux. SVP faites tourner. »

Mais la belle Laura ne s’arrête pas là.

Pleine d’admiration pour les bénévoles qui donnent de leur temps pour aider la Société protectrice des animaux, elle affirme être prête à s’investir concrètement : « Plus il y aura de monde qui se manifestera, plus on pourra faire avancer cette cause, a encore expliqué l’actrice au micro de nos confrères. Les gens de la SPA sont souvent des bénévoles. Moi je serais prête à le faire, évidemment, mais si on s’y met tous on pourrait faire quelque chose. Je lance un appel, il y a des chiens, là-bas, dans les refuges, qui se laissent mourir de désespoir. C’est horrible… »

Espérons que sa voix porte suffisamment loin pour que ceux qui ont lâchement abandonné un compagnon à quatre pattes cet été prennent conscience de leur cruauté…

Clara MARGAUX

À découvrir