France Dimanche > Actualités > Laurence Boccolini : Drame au cœur de l’été !

Actualités

Laurence Boccolini : Drame au cœur de l’été !

Publié le 20 août 2019

Hospitalisée d’urgence en mai dernier, Laurence Boccolini avait gardé le silence sur les causes de son mal… Contracté lors d’un tournage maudit.

Ces dernières semaines, les proches de l’animatrice ont été très inquiets. Comme nous vous le révélions en mai dernier, quelques semaines après être rentrée d’Afrique du Sud où se déroulait le tournage de Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! pour TF1, Laurence Boccolini était subitement hospitalisée. Et les nouvelles qu’elle donnait par le biais de son compte Instagram avaient de quoi inquiéter. Le 15 mai, elle avait posté la photo de trois poches de perfusion qui laissaient entendre qu’elle se trouvait dans une chambre d’hôpital. Et le doute n’était plus permis lorsqu’on lisait le message qui accompagnait le cliché : « La bienveillance et la réactivité du Professeur C. m’a sauvé la vie. Parfois, vous refusez d’écouter cette voix à votre oreille qui vous met en garde et vous dit que tout peut basculer en une seconde. Alors il faut bien l’écouter, ne plus essayer de donner le change avec le sourire et tout le reste devient dérisoire… Tout. Absolument TOUT. » Ces propos alarmants avaient généré beaucoup d’angoisse et aussi suscité un foisonnement de questions : qu’était-il arrivé à la pauvre animatrice ?


Cinq jours plus tard, l’humour légendaire de la maman de Willow avait repris le dessus. Et même si ses mots ne parvenaient pas à rassurer, le ton qu’elle employait laissait penser que le pire était passé. « D’abord, j’ai cru que c’était une bouteille de parfum, ensuite un sextoy (c’est vous dire si je n’y connais rien) et finalement Maël, mon infirmier, m’a dit que c’était ça une perf portable… Au bout de 18 jours je me suis habituée à ce joli petit objet qui tous les jours propulse le produit qui guérit dans mes veines. »

Mais on ignorait toujours ce qui lui était arrivé. Et ce silence continuait à engendrer toutes sortes d’hypothèses, y compris les plus extrêmes. Pourquoi Laurence, qui communique en effet si facilement par le biais des réseaux sociaux, faisait-elle un si grand mystère de son mal, alors que c’est elle-même qui avait informé ses fans qu’elle avait dû être hospitalisée.

Face à tant d’interrogations sur l’origine de ses problèmes de santé, et comprenant sans doute aussi que son public avait besoin d’avoir une réponse, Laurence s’est décidée à dire toute la vérité. Le 23 mai, elle révélait la nature de son mal, mettant fin à un insupportable suspense : « Oui j’ai été hospitalisée, oui c’était grave, et j’ai failli voir le fameux tunnel avec la lumière au bout comme dans Poltergeist (superfilm au passage), mais ce n’est ni à cause de mon poids ou de ma perte de poids. […] J’essaye, avec le plus grand mal et le plus de force possible, de sortir d’une infection mal soignée lors de mon tournage en Afrique du Sud, qui a salement dégénéré une fois de retour à Paris. »

C’était donc cela. Un virus dévastateur, que la jeune femme aurait contracté lors du tournage… Mais il semblerait que l’ambiance qui régnait durant ces semaines passées loin de chez elle ait pu aussi un peu entamer sa bonne humeur. Selon nos confrères de Télé-Loisirs et du Parisien, l’entente entre Laurence et Christophe Dechavanne, les deux coanimateurs, n’aurait pas été idéale. « Christophe a été exécrable sur ce tournage. Odieux avec les techniciens. Je m’en suis plainte à la production et j’ai même été lui dire frontalement après la fin du tournage. Ça a viré au clash », a expliqué une des célébrités à Télé-Loisirs. Le Parisien du 6 juillet a recueilli diverses déclarations. Tout le monde en prend pour son grade. « Laurence était difficile à vivre. […] Elle se plaignait tout le temps. Et moins elle en faisait, moins elle se portait », a confié un technicien. Tandis que l’entourage de l’animatrice aurait dit que Dechavanne avait été « épouvantable » avec elle !

Laurence aurait tellement « mal vécu ce tournage », qu’elle aurait pensé à « porter plainte » ! Toujours selon Le Parisien, Christophe Dechavanne aurait réécrit tous les petits textes que s’échangent les deux protagonistes dans le but « d’avoir le dernier mot ». Et de conclure qu’entre eux, « c’était la guerre ! » La mésentente était telle que Laurence aurait refusé d’enregistrer certaines voix-off du programme ! Mais selon Le Parisien, TF1 lui aurait envoyé une lettre d’avocat expliquant que ce refus « mettait en danger l’émission ». Le courrier aurait aussi précisé le montant qu’elle aurait à payer en cas de préjudice. Suite à cela, l’animatrice aurait accepté de finir son travail. 

Dechavanne, lui, n’a apparemment pas vécu les choses ainsi : « à aucun moment ça n’a été tendu avec Laurence », a-t-il déclaré au Parisien, l’air abasourdi, ajoutant même qu’ils avaient « rigolé comme des baleines ». 

L’animatrice a fini par commenter toute cette agitation le 5 juillet, dans un bref message sur Twitter : « Navrée de découvrir un tel déballage alors que nous avons tant travaillé et transpiré avec toute l’équipe pour vous offrir une superbe émission. »

Une phrase un peu succincte pour tenter de mettre fin à une forte rumeur. Mais l’essentiel est qu’aujourd’hui elle semble mieux se porter. Et que les téléspectateurs qui regardent le programme depuis le 9 juillet soient heureux et satisfaits…

Laurence PARIS

À découvrir