France Dimanche > Actualités > Laurence Boccolini : Son mari a disparu !

Actualités

Laurence Boccolini : Son mari a disparu !

Publié le 25 mars 2016

Le couple qu’elle forme avec Mister Tahiti � depuis 2004 a traversé bien des orages mais il s’en était toujours relevé… jusqu’à cette curieuse déclaration de l’animatrice Laurence Boccolini.

Depuis quelque temps, il se murmure que Laurence Boccolini, l’animatrice de Money Drop serait séparée de son époux, le beau Mickaël Fakaïlo. Mais, récemment, c’est Laurence elle-même qui a évoqué cette supposée séparation. Dans un long entretien à TV Magazine, elle a en effet lâché une phrase qui a mis le feu aux réseaux sociaux : « Après les photos de mon mariage, on n’a plus jamais revu mon mari ! »

Souvenez-vous : le 31 juillet 2004, Laurence et son sublime Mister Tahiti, de vingt ans son cadet, s’étaient unis pour le meilleur et pour le pire par une chaude journée d’été en l’église de Presles-en-Brie. Les photos de cette belle noce champêtre avaient fait le tour des médias.
Mais depuis, plus rien ! Si Laurence est souvent à la une des magazines, son jeune et séduisant époux n’est plus jamais à ses côtés. Comme s’il avait disparu et ne faisait plus partie de sa vie.

->Voir aussi - Laurence Boccolini : Ses révélations sur son couple !

Alors qu’on les croyait si heureux après l’arrivée de leur petite Willow le 25 novembre 2013, un bébé attendu depuis si longtemps, leur couple aurait-il donc fini par voler en éclats ?

Épreuve

Ce n’est, hélas, pas la première fois que les fans de la blonde animatrice se posent des questions sur ce mariage hors du commun. Comme nous l’avions déjà évoqué, de nombreux internautes qui suivent Laurence sur Twitter, ont remarqué qu’elle ne faisait aucune allusion à son cher et tendre dans ses messages. Plus étonnant encore, évoquant Willow, elle ne dit jamais « notre » mais « ma » fille.

->Voir aussi - Laurence Boccolini : Son chéri est parti !

Certains internautes sont même allés encore plus loin en laissant entendre que le mariage de Laurence et Mickaël n’était en fait que du vent. (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Catherine Venot

À découvrir