France Dimanche > Actualités > Laurence Ferrari : Cambriolée!

Actualités

Laurence Ferrari : Cambriolée!

Publié le 15 décembre 2006

 Pauvre Laurence Ferrari ! Elle a fait parler d'elle tout l'été avec son étonnant transfert vers Canal+ où elle anime désormais Dimanche+. Hélas! Aujourd'hui, c'est bien malgré elle qu'elle défraye la chronique. Pauvre Laurence Ferrari ! Elle a fait parler d'elle tout l'été avec son étonnant transfert vers Canal+ où elle anime désormais Dimanche+. Hélas! Aujourd'hui, c'est bien malgré elle qu'elle défraye la chronique.

En effet, la blonde animatrice vient d'être cambriolée. Des malfrats n'ont pas hésité à faire main basse sur ce qu'elle avait de plus précieux.

Heureusement, Laurence Ferrari n'était pas là lorsque l'effraction a été commise. Que se serait il passé alors ? Comment les voyous auraient-ils réagi en se retrouvant face à face avec la frêle jeune femme ?

On frémit en imaginant le pire. Il n'en reste pas moins vrai que Laurence déplore cruellement leur larcin. Le fric-frac a eu lieu en pleine nuit au siège de sa société de production Storybox qui produit le magazine politique Dimanche+ pour la chaîne Canal+.

->Voir aussi - Laurence Ferrari : Son mari en plein cauchemar !

C'est à un ordinateur portable que les malfaiteurs s'en sont pris. Un objet de la plus haute importance pour Laurence Ferrari et son bras droit. Il contenait en effet tous leurs contacts du monde des politiques et des médias, avec lesquels elles travaillent depuis des années.

Des numéros extrêmement confidentiels qui ne doivent en aucun cas être divulgués.

Pire encore, la machine contenait également des projets professionnels de la plus haute importance. Des projets qui doivent rester secrets sous peine d'être récupérés par la concurrence.

Ainsi vont les choses dans le monde de la télévision. Il faut toujours garder l'exclusivité d'une idée, sous peine de se la faire voler.

Et des idées, à Storybox, on en a à foison! Laurence et son équipe comptaient se tourner vers d'autres chaînes de télévision telles que M6, mais aussi développer de nouveaux concepts destinés à des sites internet et aux téléphones mobiles. Autant de secrets désormais éventés!

On ne peut s'empêcher de penser qu'il s'agit plus vraisemblablement d'une affaire d'espionnage que d'un simple acte de vandalisme.

En attendant les résultats de l'enquête, c'est toute une partie du travail de Laurence Ferrari qui semble avoir disparu en fumée.

Lucette Biba

À découvrir