France Dimanche > Actualités > Laurence Ferrari : Frappée en plein cœur

Actualités

Laurence Ferrari : Frappée en plein cœur

Publié le 14 mars 2008

Ce week-end, pour le second tour des élections municipales et cantonales, Laurence Ferrari sera bien sûr au cœur des débats politiques, sur Canal +.

Aussi à l'aise avec les membres du gouvernement qu'avec l'opposition, Laurence Ferrari mène les discussions de main de maître, évitant les polémiques et les controverses trop violentes.

Cette année encore, elle s'est donc passionnée pour la bataille des municipales. Ville par ville, elle a suivi les candidats en place, puis a scruté attentivement ce qui allait sortir des urnes.Seulement tout à coup, dimanche dernier, en découvrant le tableau d'Aix-les-Bains, en Savoie, Laurence Ferrari a été frappée en plein cœur !

->Voir aussi - Laurence Ferrari : Cambriolée

Car Aix, c'est sa terre, la ville où elle est née et où elle a grandi, couvée par ses parents. Aix, c'est aussi le lieu où elle a connu ses premiers émois politiques. Car son père, Gratien Ferrari, est l'une des grandes figures de la région.

Député UDF de 1986 à 1988 et de 1993 à 1997, monsieur Ferrari a aussi été maire d'Aix-les-Bains de 1987 à 1995, alors que Laurence était une jeune femme d'une vingtaine d'années .

Bataille

 Depuis, le père de la journaliste avait choisi de prendre une retraite bien méritée. Mais il y a quelque temps, il a décidé de faire un comeback surprise... en tant que candidat divers droite ! À l'âge de 73 ans, Gratien Ferrari s'est lancé dans cette ultime bataille, pour contrer Dominique Dord ( UMP ), son ancien suppléant à la députation, par qui il estime avoir été trahi.

Ancien athlète de haut niveau et proviseur de collège, l'ancien maire d'Aix-les-Bains a pu compter sur le soutien indéfectible de ses deux filles pour aller à la reconquête de son fief de 25000 habitants .

Vendredi 7 mars, Laurence Ferrari et sa sœur, la brune Sophie, étaient ainsi au premier rang du dernier meeting donné par leur cher papa. Dopé par cette si tendre présence, celui qu'on surnomme ici « Nano », s'était alors montré « en très grande forme », comme l'a écrit la presse locale.

Le coup est tombé dimanche soir, imparable

Alors, dimanche, au moment de lire les résultats, Laurence avait le cœur qui battait à cent à l'heure . Mais c'est malheureusement un chiffre bien en deçà de ses espérances qu'elle a découvert sur son écran.

Monsieur Ferrari ne pourra, en effet, espérer briguer un nouveau mandat. Car, avec 9, 6 % des suffrages, il est arrivé derrière les candidats UMP et divers gauche.

Heureusement, derrière cette déception électorale, Laurence a tout de suite cherché à trouver le bon côté des choses... afin de remonter le moral des troupes.

Et la bonne nouvelle pour tous, c'est que, libre de toute obligation , « Nano » aura désormais beaucoup plus de temps à consacrer à ses deux chers petits-enfants , Baptiste et Laetitia.

Aurélien Chamouard

À découvrir