France Dimanche > Actualités > Laurent Cabrol : Si proche de nous…

Actualités

Laurent Cabrol : Si proche de nous…

Publié le 22 septembre 2019

Considéré comme le chien le plus intelligent du monde, Chaser vient de mourir à l’âge de 15 ans. Il méritait bien unhommage.

Il s’appelait Chaser. Vous en avez sûrement entendu parler. Et pour cause ! Ce ravissant border collie femelle n’était autre que « la chienne la plus intelligente du monde ». C’est ainsi que de nombreux médias américains la présentaient au grand public, avant qu’elle ne décède le 23 juillet dernier, en Caroline du Sud.

Chaser était unique en son genre. Elle n’obéissait pas seulement aux ordres ordinaires de son maître, John Pilley (photo ci-dessus), psychiatre décédé en 2018, mais était capable de comprendre pas moins de 1 000 mots et des phrases élaborées contenant plusieurs éléments de grammaire. Pour cet apprentissage, il avait fallu 800 jouets, 116 balles différentes ou encore 26 frisbees !

Comment le maître et l’animal avaient-ils pu réussir un tel exploit ? C’est en stimulant dès son plus jeune âge le cerveau de Chaser, que John Pilley était parvenu à développer chez la petite chienne compréhension et mémoire : il lui montrait des objets dont il répétait le nom une quarantaine de fois, puis il les cachait dans la maison, avant de lui demander de les retrouver. Ce que faisait sans peine la petite chienne.

Selon Greg Nelson, vétérinaire à la Central Veterinary Associates de Valley Stream dans l’état de New York, Chaser ne répondait pas aux ordres pour obtenir une récompense, mais bien parce qu’elle saisissait la langue des hommes. Il suffirait, selon le chercheur, de faire preuve d’une grande patience et d’apprendre à notre animal de compagnie notre langue, comme nous-mêmes faisons l’apprentissage des langues étrangères.

Alors pourquoi ne pas essayer ? C’est certes un travail fastidieux, mais pour avoir vu un documentaire télévisé sur cette regrettée Chaser, je dois admettre que le résultat est époustouflant. Même si la tâche me paraît de longue haleine, je suis tenté par l’expérience avec mes propres chiens.


Chaser, le chien qui comprend 1 000 mots,
de John W. Pilley, éd. Jean-Claude Lattès.

Laurent CABROL

À découvrir