France Dimanche > Actualités > Laurent Gerra : Il s'en prend aux chanteuses actuelles qui font "honte à leur famille"

Actualités

Laurent Gerra : Il s'en prend aux chanteuses actuelles qui font "honte à leur famille"

Publié le 30 décembre 2021

.photos:dominique-jacovides-/-bestimage
© DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE Laurent Gerra - Cérémonie d'ouverture du Festival Lumière 2021 à Lyon le 9 octobre 2021

Laurent Gerra n’a pas sa langue dans sa poche et il l’a fait savoir. Invité de « Télématin », l’humoriste, chroniqueur et acteur s’est lancé « sans modération » dans la critique des chanteuses actuelles qui ne sont connues que par leur prénom. Il évoque d’ailleurs une drôle de raison qui justifierait, selon lui, ce choix.

Actuellement sur tous les fronts, bientôt dans la série Les combattantes où il donnera la réplique à Sofia Essaïdi, Audrey Fleurot, Julie de Bona et Camille Lou, toujours sur les ondes de RTL où sont diffusées ses chroniques et en tournée depuis 2018 pour son spectacle Sans modération, Laurent Gerra trouve quand même le temps d’étriller des personnalités de la scène musicale francophone.

Invité sur le plateau de Télématin, sur France 2, il commençait d’abord par expliquer à Damien Thévenot, qui lui demandait quelles étaient pour lui les personnes les plus difficiles à imiter, que « les femmes » lui donnaient beaucoup de fil à retordre. Il ajoutait en souriant « Enfin, les femmes, il faut faire attention maintenant, quand je dis les femmes, c’est parce que je n'ai pas la tessiture. Ce n'est pas de la misogynie ».

Sur sa lancée, l’imitateur, désormais devenu acteur, en a également profité pour donner son avis sur les chanteuses actuelles. Face à Damien Thévenot et Johanna Ghiglia, il expliquait « J'écouterais plus Brassens que les chanteuses qui n'ont qu'un prénom » faisant sûrement référence à des artistes comme Angèle, Yseult, Suzane, Pomme, ou encore Louane qui ont choisi de n’utiliser que leur prénom, qui n’est d’ailleurs pas toujours le vrai, comme nom de scène.

Laurent Gerra donnait son explication face au souhait de ces chanteuses à ne pas être appelées également par leur patronyme. Selon lui, c’est « Pour ne pas faire honte à leur famille, [qu’]elles ne donnent pas le nom »… Johanna Ghiglia rebondissait sur cette confidence en lui faisant remarquer qu’il semblait alors plutôt être « [Yves] Montand et [Gilbert] Bécaud que Booba et Gims ». La présentatrice ajoutait : « Certaines personnes vous jugent passéiste et nostalgique », ce à quoi l’humoriste répondait du tac au tac : « J’assume ». En 2015 déjà, il déclarait dans le studio des Grandes Gueules sur RMC, « Parce que je n'aime pas le rap et que je suis passéiste, je suis marqué à droite ? »

Ce n’est d'ailleurs pas la première fois que Laurent Gerra se moque des artistes de la génération actuelle. Le comique avait déjà titillé Booba en postant un cliché de lui portant un sweat et une casquette et le montrant avec, à la main, la Une des Inrockuptibles mettant à l'honneur le rappeur de Boulogne. Il écrivait « Et si je mets une casquette et un survêt' je peux la faire la couverture des Inrocks ? » Le principal concerné lui avait répondu sans détour : « Même en costar tu la feras pas, ni celle de GQ. Faut avoir du talent pour ça, une vraie carrière, du style, pas de préjugés et ne pas boire de la Villageoise. D'ailleurs qui es-tu ? » Une remise en place que l'humoriste a dû apprécier… 

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème