France Dimanche > Actualités > Laurent Kerusoré : En deuil !

Actualités

Laurent Kerusoré : En deuil !

Publié le 19 août 2019

Ginette, l’amour de sa vie, s’est éteinte il y a quelques jours. Un décès brutal qui laisse Laurent Kerusoré anéanti.

Elle était jolie, poilue et, surtout, très affectueuse… Entre l’acteur de Plus belle la vie et Ginette, c’était une véritable histoire d’amour, sincère et profonde. Cette créature si attachante avait fait craquer le comédien il y a huit ans et, depuis, le suivait partout, même en tournage. D’ailleurs, cette « star » pas comme les autres était même devenue la mascotte de la série de France Télévisions !

En 2013, quand Laurent Kerusoré s’était essayé à la chanson, la diva à quatre pattes, mignonne à croquer avec ses petites oreilles et sa moue boudeuse, avait même eu sa loge à l’Olympia. En pâmoison devant elle, Laurent la traitait comme une reine et immortalisait chacune de ses poses : Ginette à la maison, Ginette en pleine sieste, Ginette dans un pot de fleurs… Des clichés qui alimentaient régulièrement les réseaux sociaux. Hélas, cette adorable petite chienne a rendu son ultime souffle samedi dernier, laissant son maître dans une extrême détresse. 


En juin 2018, le comédien nous avait fait part de son profond attachement pour ce bouledogue français et nous avait raconté son coup de foudre : « Ginette est comme une continuité de mon être. Ça peut paraître bizarre mais c’est comme ça. Quand je me suis rendu chez l’éleveur il y a sept ans, j’avais jeté mon dévolu sur un mâle, mais c’est Ginette, trois mois à peine, qui est venue vers moi. Je n’ai pas pu lui résister et je l’ai aussitôt adoptée. À la maison, c’est elle la reine. Elle possède sa chaise longue personnelle pour profiter, dans le jardin, du soleil de Marseille et, dans chaque pièce, j’ai disposé un panier pour qu’elle prenne ses aises jamais très loin de moi. Et elle dort bien évidemment dans ma chambre ! » C’est donc dire si la disparition de son « pilier » est dure à encaisser pour le comédien qui se retrouve, du jour au lendemain, désespérément seul…

Dévasté par le chagrin, il a tenu à lui rendre hommage en postant un long message très émouvant sur son compte Instagram : « Il m’est très difficile de vous annoncer le départ précipité du seul et unique amour de ma vie. Repose en paix. Sans toi ma vie ne sera jamais aussi douce. Je t’aime Ginette. Pour toujours. » Une déclaration d’amour posthume déchirante, qui dit combien cette petite boule de poils était devenue précieuse pour ce grand sensible : « J’ai évidemment peur du vide qu’elle va laisser dans ma drôle de vie », a-t-il ajouté. Loin de ses parents adoptifs, qui sont restés dans la région de Nantes, Laurent, le Breton installé à Marseille, a toujours confié se sentir isolé. Et maintenant, c’est Ginette qui lui fausse compagnie sans crier gare. C’en est trop ! 

Courant juin, la chienne d’habitude si enjouée semble fatiguée. Laurent s’inquiète et l’emmène à la clinique. L’équipe médicale diagnostique tout d’abord une hernie cervicale cérébrale. Mais, en passant un scanner en vue d’une éventuelle opération, le chirurgien fait une horrible découverte : elle est en réalité atteinte d’un cancer de la moelle osseuse qui s’est généralisé. Une maladie foudroyante qui s’est déclenchée en à peine quinze jours… Voyant sa chienne souffrir le martyre, Laurent, anéanti, n’a pas le choix et finit par donner son accord au vétérinaire afin qu’il abrège le calvaire de Ginette en pratiquant une euthanasie. Un véritable déchirement. Mais dans cette terrible épreuve, Laurent pourra toujours compter sur ses fans, tombés sous le charme de ce charmant petit canidé.

« Je suis touché par cet amour que vous portiez à mon chien. Il y a quelques jours encore nous étions “Ginette & Laurent”, ce matin je me trouve tout simplement déséquilibré par son absence. » Souhaitons que ce grand amoureux des animaux se relève vite de ce deuil qui s’annonce très douloureux…

Valérie EDMOND

À découvrir