France Dimanche > Actualités > Laurent Ournac - Enora Malagré : Le clash

Actualités

Laurent Ournac - Enora Malagré : Le clash

Publié le 30 novembre 2015

Depuis le début de la saison 6 de Danse avec les Stars, les chroniqueurs de Touche pas à mon poste critiquent le comédien obèse devenu animateur aminci de télévision. Laurent Ournac répond à Enora Malagré : c'est le clash !

L'échange d'amabilités entre Laurent Ournac et Énora Malagré a commencé avec les critiques de l'équipe de Touche pas à mon poste sur les prestations de l'animateur à la tête de la saison 6 de Danse avec les Stars, sur TF1. "Je ne m'attendais pas à autant de violence et de virulence, s'est-il étonné dans un entretien accordé à Télé Star. Ils n'y vont pas avec le dos de la cuillère. C'est un poil trop insultant, trop agressif. Ça leur donne un sentiment de puissance. Cette méchanceté les desservira un jour", prévient-ilLa chroniqueuse déclarait notamment qu'elle avait "absolument détesté la prestation de Laurent Ournac", avant d'ajouter qu' "il a manqué de classe et d'humilité, il a essayé de bouffer Sandrine Quétier", et de terminer par un coup presque fatal : "Animateur, c'est un métier". 

--> Lire aussi : Laurent Ournac : Il prépare le semi-marathon de Paris !

En réponse, Laurent Ournac avait répondu à une question de Thierry Ardisson sur le plateau de Salut les terriens avec beaucoup d'ironie : "j'ai beaucoup d'ambition donc j'aimerais être à sa place ouais."

Interrogé par Télé Star sur ces attaques portées à l'encontre de la jeune femme, l'animateur de Danse avec les Stars considère qu'il n'a pas été très dur envers la chroniqueuse de Cyril Hanouna. "Je ne suis pas quelqu'un de violent, affirme-t-il. C'était un bon mot pour répondre. Je n'ai pas été si méchant, comparé à ce que j'ai pu entendre sur mes prestations ou sur l'obésité. Comme si on pouvait en rigoler, parce qu'après tout, ce n'est pas très grave de se moquer d'un gros..." Après une opération de l'estomac, Laurent Ournac s'est en effet délesté de 45 kilos cet été, déclenchant par la même occasion une avalanche de critiques. "Tout cela n'est pas important, confie-t-il, il n'y a que ceux qui ont envie de s'affronter qui s'affrontent".

--> Lire aussi : Laurent Ournac : “Lui en maigre, c’est choquant !”

Pour lui, le "principe [des chroniqueurs de Touche pas à mon poste] est de faire parler, d'exister". "Je suis sensible à la critique des gens que je respecte et que j'admire, ajoute-t-il. Par contre, l'arrogance, l'aigreur ou la méchanceté, je m'en fous. Comme disait Coluche : j'arrive à m'en gratter une sans réveiller l'autre quand je pense à Enora Malagré. Donc tout va bien".

En vérité, c'est une expression chère à Jacques Chirac ! Coluche aurait plutôt dit : "Si la méchanceté suffisait pour faire fortune, il y a beaucoup de journalistes qui seraient célèbres".

Stéphane Joly

À découvrir