France Dimanche > Actualités > Laurent Ruquier : Rescapé des flammes !

Actualités

Laurent Ruquier : Rescapé des flammes !

Publié le 4 septembre 2015

laurent-ruquier

Copropriétaire du théâtre Antoine, à Paris, l’animateur Laurent Ruquier a eu une grosse émotion quand cette salle inscrite aux monuments historiques s’est embrasée…

Vous connaissez l’animateur enjoué qui mène à la baguette les chroniqueurs parfois turbulents d’On n’est pas couché, chaque samedi soir sur France 2. Et aussi Laurent Ruquier l’homme de radio qui, l’an dernier, a succédé à Philippe Bouvard comme M. Loyal du programme culte de RTL, Les grosses têtes.

Mais il existe une autre facette, moins connue, de la personnalité de Laurent Ruquier : c’est un passionné de théâtre ! Auteur de plusieurs pièces à succès, depuis ses débuts remarqués, en 2003, avec La presse est unanime, jusqu’à Je préfère qu’on reste amis, en 2014, avec Michèle Bernier et Frédéric Diefenthal à l’affiche, son amour de la scène est tel qu’il a voulu s’investir encore davantage en achetant des parts du théâtre Antoine-Simone Berriau en juillet 2011.

Il avait raconté son coup de cœur dans les colonnes du Figaro : « Je ne savais pas que la société de gestion du théâtre était à vendre […] J’ai réfléchi et appelé mon ami Jean-Marc Dumontet [producteur de Nicolas Canteloup, ndlr]. Nous avons discuté et nous sommes associés à 50/50. »

Le rachat de l’une des plus belles salles privées de la capitale aura tout de même coûté près de 4 millions d’euros aux deux compères. Une somme qui donne la mesure de l’importance de ce projet aux yeux de Laurent Ruquier. Hélas, son rêve a failli partir en fumée !

Car les installations de ce lieu chargé d’histoire, situées dans le Xe arrondissement de Paris, auraient peut-être eu besoin d’être rénovées. En effet, suite à une défaillance du réseau électrique, un incendie s’est récemment déclaré dans le bâtiment.

Devanture

Imaginez la panique qu’un tel incident peut déclencher parmi les spectateurs, mais aussi le personnel et les comédiens craignant de finir brûlés vifs dans d’atroces souffrances ! Laurent, souvent présent sur place en tant que copropriétaire et surtout directeur artistique, aurait très bien pu être la proie des flammes !

Fort heureusement, il y a eu plus de peur que du mal : le sinistre n’a fait aucune victime, mais l’homme de télévision a tout de même eu très chaud, comme il l’a expliqué dans les colonnes de notre confrère TV Mag : « Il faut […] refaire la devanture du théâtre qui a brûlé cette semaine à cause d’un court-circuit. »

Des travaux qui ne devraient pas perturber la programmation de la salle : « On a une belle pièce […] avec Catherine Frot et Michel Fau dans Fleur de cactus. »

Et si Laurent Ruquier doit souhaiter que ces comédiens allument le feu dans le cœur des spectateurs, il éprouvera sans doute une pointe d’inquiétude à l’heure où les projecteurs embraseront la salle…

Claude Leblanc

À découvrir

Sur le même thème