France Dimanche > Actualités > Laurent Voulzy : Victime d'un chauffard !

Actualités

Laurent Voulzy : Victime d'un chauffard !

Publié le 24 mai 2020

.photos:bestimage

Samedi 25 avril, Laurent Voulzy et sa femme ont vécu une tragédie indicible…

À71 ans, l'artiste aux mélodies douces et mélancoliques croyait enfin pouvoir vivre heureux après avoir surmonté de terribles épreuves.

Côté souffrance, la vie ne l'a pas épargné : à l'instar de sa rupture avec Véronique Jannot, un de ses grands amours. Au début des années 80, il avait eu le coup de foudre pour cette jolie comédienne croisée sur une émission de télévision. « Ça a duré dix ans. On riait beaucoup… C'était une grande et belle histoire », confiait Laurent en 2000. Lors de cette décennie, les deux amants vont tout partager, y compris sur le plan artistique. Véronique devint sa muse et ils ont chanté en duo Désir, désir, le grand tube de l'été 1984. Puis la passion s'est étiolée, et l'actrice est partie, laissant le compositeur dévasté. Il fallut toute l'amitié de Laurent Souchon pour que l'interprète de Rockollection finisse par remonter la pente.


Fin novembre 2015, un autre drame d'une tout autre ampleur frappait le chanteur : il perdait Betty, sa première femme, emportée par le cancer. Celle qui l'avait vu débuter n'était plus…

Heureusement, en 2008, l'artiste avait renoué avec l'amour, en la personne de Mirella Lepetit, journaliste au Nouvel Observateur. Inséparables, ils se sont mariés en 2010. Ensemble, ils ont adopté Triskell, une adorable chatte de gouttière qui partageait leur belle maison près de Quiberon. Jusqu'à ce samedi 25 avril, jour noir où Triskell a traversé une route empruntée par un chauffard.

Le drame était inévitable : heurtée à la tête, la pauvre chatte est morte sur le coup. Depuis, Mirella et Laurent sont au fond du trou.

Entre deux crises de larmes, elle a posté sur les réseaux sociaux : « On ne mesure la perte qu'à l'aune de l'absence. Notre petite Quiberonnaise n'est plus… sa vie s'est achevée d'une façon brutale, fauchée par un chauffard. Quand elle ne s'alanguissait pas d'un air triomphant sur le clavier de l'ordinateur à l'affût des câlins, elle se perchait derrière mon dos, enveloppant son royaume d'un regard conquérant et bienveillant. Nul n'était besoin de mots entre nous, elle m'entendait dans le silence de nos échanges. Nous partagions nos secrets… Elle m'inspirait. Au pied du lit, la petite boule de poils noirs s'est irrémédiablement tue. Ses doux ronrons ne bercent plus nos nuits. »

La compagne de l'artiste a ajouté, en guise de bouleversant adieu : « Ma panthère s'en est allée au paradis des chats. Triskell, vit désormais dans le cocon soyeux de nos souvenirs. Pour l'éternité… »

Georges BOISGONTIER

À découvrir