France Dimanche > Actualités > Famille royale d'Angleterre : Le couple des Wessex remplacera-t-il le duc et la duchesse de Sussex ?

Actualités

Famille royale d'Angleterre : Le couple des Wessex remplacera-t-il le duc et la duchesse de Sussex ?

Publié le 9 juin 2021

.photos:agence-/-bestimage
© Agence / Bestimage Le prince Edward, comte de Wessex, et Sophie Rhys-Jones, comtesse de Wessex, arrivent pour une visite à Vauxhall City Farm, à Londres.

Souvent relégué au second plan, le couple formé par Edward et Sophie de Wessex est d’habitude plutôt discret. C’était sans compter sur le besoin des médias britanniques de combler le vide laissé par le duc et la duchesse de Sussex. Lumière sur l’un des couples piliers de la famille royale.

Depuis le Megxit, l’espace médiatique qui était réservé aux Sussex se voit de plus en plus vide. Pour combler ce manque, les médias britanniques se tournent vers un autre couple, connu pour sa discrétion mais que le feu des projecteurs ne dérange pas forcément. Le prince Edward est le benjamin de la reine Elizabeth II, et il est vrai qu’il n’a pas pour habitude d’être dans la lumière, ni son épouse Sophie Rhys-Jones, qu’il a épousée le 19 juin 1999. Le couple ne passionne pas vraiment les foules mais est pourtant l’un des piliers de la famille royale. Edward et Sophie de Wessex oeuvrent depuis bien des années au bon fonctionnement de cette dernière, sans faire le moindre bruit et à l’écart des scandales, contrairement aux princes Charles et Andrew.


Sophie Rhys-Jones est la fille d’un directeur des ventes pour une société de fabrication de pneus et d’une secrétaire. Elle a donc grandi loin de la monarchie mais n’a pas eu de mal à s’y intégrer jusqu’à en devenir un des membres les plus fiables. Elle a su tisser une relation privilégiée avec sa belle-mère, la reine Elizabeth, et s’investit de manière considérable dans les missions qui lui sont confiées. Fini le second plan pour la comtesse de Wessex, dont le rôle est de plus en plus mis en avant. En janvier 2020, elle effectuait un déplacement en Sierra Leone, presque vingt ans après la fin de la guerre civile afin de rencontrer des survivantes du conflit. Elle s’est ensuite rendue au Soudan du Sud, pour parler du droit des femmes alors que jamais un membre de la famille royale n’y avait mis les pieds. Nouvelle princesse des coeurs ? Sophie de Wessex sait s’engager pour la bonne cause comme lorsqu’elle a parcouru 716 kilomètres à vélo, entre Édimbourg et Londres, pour une course de charité.

La cinquantenaire confiait à nos confrères du Sunday Times, qui se demandaient si « Sophie de Wessex pouvait remettre la famille royale sur les rails ? » : « Les gens prêtent peut-être plus attention à ce que je fais, mais je demeure aussi occupée que je l'ai toujours été ». Dans une interview accordée au Telegraph et parue le 4 juin dernier, le comte et la comtesse de Wessex racontaient leurs souvenirs les plus marquants et réagissaient avec ironie à l’entretien de duc et de la duchesse de Sussex avec Oprah Winfrey. Ainsi, le prince Edward s’était contenter d’un « Oprah qui ? » et sa femme d’ajouter «  Vous savez, si vous n’aimez pas les talk-shows, il n’y a aucune raison pour que vous sachiez qui elle est. En tout cas, pas dans ce pays ».

Il reste quand même très difficile de croire que le couple n’était pas au courant de cet entretien relativement explosif et qui a mis dans l’embarras la « Firme ». Une chose est sûre en tout cas, c’est que le couple est plus que jamais actif depuis le départ d’Harry et Meghan, pour le pays de l’Oncle Sam, qui a poussé à une redistribution des rôles. La position des Wessex, au sein du clan, s’est renforcée et ils sont en passe d’être relégués au premier plan. Certains présageaient la mobilisation de Beatrice et Eugénie d’York, les filles du prince Andrew mêlé au scandale Epstein, pour épauler le duc et la duchesse de Cambridge dans leurs devoirs de représentations mais ce sont bien les Wessex qui ont été appelés à la rescousse.

À la mort de son père, le prince Philippe, le comte de Wessex a repris la majorité des patronages de feu le duc d’Édimbourg. Il est désormais le président de The Duke of Edinburgh’s Award et de The Duke of Edinburgh’s International Award Foundation, qui viennent en aide à des centaines de milliers de jeunes originaires des 54 pays du Commonwealth, notamment pour se former professionnellement. Il se murmure d’ailleurs que le prince Edward serait le fils préféré de sa majesté et que, d’après une source qui s’est confiée au Daily Mail, « La reine s'adresse à Sophie de la même manière qu'elle s'adressait autrefois à la princesse Margaret ».

Kahina Boudjidj

À découvrir