France Dimanche > Actualités > Le prince Charles : Ses peintures valent une fortune !

Actualités

Le prince Charles : Ses peintures valent une fortune !

Publié le 4 février 2016

A défaut de n’être toujours pas monté sur le trône d’Angleterre à 67 ans, le Prince Charles, le fils aîné d’Elizabeth peut se vanter d’être l’un des artistes les plus riches du royaume. Ses aquarelles se vendent en effet comme des petits pains. Et à prix d’or !

 

La peinture, c’est le hobby du prince Charles. Mais un hobby qui rapporte ! Selon le très sérieux « Daily Telegraph », la vente des copies de ses aquarelles lui a rapporté depuis 1997… 6 millions de livres sterling, soit 7,8 millions d’euros.

Au cours des 25 dernières années, le prince a donc gagné près de 300.000 euros par an grâce à son art ! Une petite fortune comparée au salaire moyen annuel d’un artiste britannique qui tourne autour de 13.000 euros.

C’est la propriétaire de la galerie Belgravia à Londres, Anna Hunter, qui après avoir repéré dans un magazine les œuvres de l’héritier à la Couronne, a été la première à les exposer à la fin des années 80.

-> Lire aussi : Prince Charles : Des lettres très embarassantes

Aujourd’hui, selon son budget, on peut acquérir une lithographie ou une reproduction d’une aquarelle du prince pour la « modique » somme de 2500 livres ou 3280 euros. Mais cela peut monter beaucoup plus haut, jusqu’à 20.000 euros. Et on se les arrache !

Il faut dire que pour un peintre du dimanche, le prince Charles a du talent. Ses vues du château de Windsor, de Balmoral, mais également de Hong-Kong croquées depuis le « Britannia », le yacht de la famille royale sont charmantes, dans la tradition des aquarelles anglaises.

-> Lire aussi : Prince Charles : il a peur de perdre sa mère !

C’est que Charles a de qui tenir ! Son aïeule, la reine Victoria s’adonnait déjà à cette passion pour la peinture. Une passion que le futur roi d’Angleterre cultive où qu’il soit, en déplacement ou sur les terres familiales.

« Le prince pose son chevalet en plein air et finit souvent sa toile d’un seul jet. Il lui arrive de peindre à la montagne pendant des vacances de ski et même pendant des voyages officiels lorsque son emploi du temps le permet », explique le porte-parole de Clarence House.

En tout cas, ce dada du prince Charles fait des heureux. Tout l’argent récolté sur les ventes de ses aquarelles est reversé à la fondation de charité du prince, «  The Prince’s trust », qui aide les jeunes en difficulté.

Catherine Venot

À découvrir