France Dimanche > Actualités > Léa Salamé : Sa déclaration d’amour à Manoukian

Actualités

Léa Salamé : Sa déclaration d’amour à Manoukian

Publié le 15 mai 2016

La journaliste et chroniqueuse de l’émission “On n’est pas couché”, Léa Salamé a craqué pour le musicien qui sait si bien toucher le cœur des femmes.

Si, sur le plateau d’On n’est pas couché, la jolie chroniqueuse n’est pas toujours tendre avec les invités de l’émission de Laurent Ruquier, il lui arrive aussi d’y faire de torrides déclarations d’amour !

Ce caractère fort, Léa Salamé se l’est forgé dès son enfance. Née en 1979 à Beyrouth, en pleine guerre civile, la fille de l’ancien ministre de la Culture libanais, Ghassan Salamé, dormait des nuits entières dans la salle de bains familiale, seule pièce sans vitres, afin de se protéger des bombardements !

->Voir aussi - Léa Salamé : Prise dans la spirale infernale du machisme ordinaire...

Expérience

À 5 ans, la petite fille quitte le Liban pour Paris. Un exil douloureux pour elle et pour les siens. Après des études à Sciences-Po, elle passe un an à New York, où elle échappe une nouvelle fois à la mort, lors des attentats du 11 septembre 2001. « Parce que j’ai couru dans la bonne direction », explique-t-elle.

Une expérience traumatisante qui la conforte toutefois dans sa voie : le journalisme. Intelligente, ultra compétente, Léa va vite devenir l’étoile qui monte, qui monte, qui monte !

->Voir aussi - Léa Salamé : Une rivale pour Julie Gayet !

Sensible

Depuis son arrivée sur France Inter, elle rafle toutes les récompenses : élue « Femme de l’année » en 2014, elle remporte le prix des « Femmes en or » des médias en 2015.

Puis, le 14 avril de cette année, c’est la consécration : pendant 90 minutes, en compagnie de David Pujadas et Karim Rissouli, c’est Léa elle-même qui est aux manettes de l’émission Dialogues citoyens, avec comme invité… François Hollande !

Pas impressionnée pour deux sous par le chef de l’État, Léa lui tient tête, se permettant même de l’interrompre à plusieurs reprises. « C’est une plaisanterie », lance-t-elle même au président lorsque celui-ci affirme avoir la même politique migratoire qu’Angela Merkel.

Mais la journaliste n’est pas seulement l’intello consciencieuse de France 2, obsédée par son travail. À 37 ans, elle est comme toutes les jeunes femmes de son âge : sensible à la séduction d’un homme au regard de braise !

Dans l’émission du 9 avril, elle n’a d’ailleurs pas pu s’empêcher de faire cette surprenante déclaration : « Quand je pense à vous, je pense systématiquement à André Manoukian dont je suis secrètement amoureuse », a-t-elle confié à la chanteuse Liane Foly qui, de 1984 à 1995, a été la compagne de l’attirant juré de Nouvelle star.

Il faut dire qu’avec ce petit air de lubricité dans le regard, les mots lascifs qu’il emploie pour parler musique, ce séducteur à l’infinie érudition met en émoi toute la gent féminine dont il est une sorte de gourou paillard et poétique. « On m’arrête dans la rue pour me demander comment ça se passait au lit », confirme d’ailleurs Liane Foly… Léa, comme nous toutes, n’a donc pas échappé au charme animal du musicien…

De quoi inquiéter Olivier Guez, le journaliste et écrivain qui partage le quotidien de la ravissante chroniqueuse Léa Salamé, même si cette dernière affirme amoureusement : « C’est la personne qui me supporte tous les jours »…

Catherine Venot

À découvrir