France Dimanche > Actualités > Les Bodin's: Une famille de zinzins!

Actualités

Les Bodin's: Une famille de zinzins!

Publié le 22 janvier 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Alors que leur troisième film vient de sortir au cinéma, découvrez qui se cachent derrière ces personnages attachants et hauts en couleur…

C'est en 1989, dans une salle de spectacle de Tours (Indre-et-Loire), que Vincent Dubois, humoriste et comédien, a façonné le personnage de Maria Bodin, héroïne de son seul en scène Les Aventures solexines de Maria Bodin. La paysanne autoritaire de 87 ans lui avait été inspirée par une dame âgée, victime d'un accident de Solex, qu'il avait transportée lorsqu'il était ambulancier. Puis, en 1993, c'est la rencontre avec Jean-Christian Fraiscinet : les deux comédiens créent ensemble le duo Les Bodin's, où Vincent reprend le personnage de Maria et Jean-Christian conçoit celui de Christian, son fi ls célibataire.

Jean-Christian Fraiscinet vit avec une comédienne, Christèle Chappat, qu'il a rencontrée au conservatoire national d'art dramatique de Tours. C'est elle qui interprète Julie, la petite-nièce parisienne de Maria. Le couple gère la ferme-théâtre de Bellevue, à Villentrois, dans l'Indre, où ils proposent des repas-spectacles. En 1994, ils ont créé la compagnie Caméléon Production.

À la ville, Vincent Dubois, âgé aujourd'hui de 57 ans, vit avec Marie, une ancienne collègue dont il est tombé fou amoureux durant ses années passées à transporter des patients dans son ambulance ! Depuis leur coup de foudre, sa dulcinée est devenue régisseuse de ses spectacles.

« Nous faisions ce que nous aimions, a confi é le duo à Paris Match. Et si cela a mis un certain temps, cela nous a permis de mûrir et de prendre avec sagesse ce qui nous arrive aujourd'hui. […] Grâce à nos costumes de scène, nos maquillages, nos postiches et nos dentiers, personne ne nous reconnaît… comme les Daft Punk avec leurs casques. »

Les deux auteurs ont longtemps pensé qu'il fallait cantonner leurs personnages à leur environnement naturel… jusqu'à ce qu'ils décident de les emmener en Asie, où de nouveaux ressorts comiques se sont concrétisés. « On s'est aperçu que plus on les sortait de leur environnement, plus on les confrontait à la modernité, et plus ça fonctionnait. La Thaïlande est loin de l'univers des Bodin's mais c'est aussi un pays qui a la culture du bon sens et de la sagesse et ça, ça parle à Maria et Christian. »

Si Mariage chez les Bodin's et Amélie au pays des Bodin's ont été réalisés par Éric Le Roch, c'est Frédéric Forestier qui a dirigé le dernier volet de cette famille décalée. Et le cinéaste ne connaissait pas leur univers. « Je les ai assaillis de questions car certaines scènes qu'ils avaient écrites s'adressaient exclusivement à leurs fans ou aux initiés des Bodin's. J'ai pu leur faire remarquer qu'il fallait que le fi lm puisse s'adresser à un public plus large. Il a donc fallu trouver un bon équilibre pour que leurs fans ne se sentent pas perdus et qu'on puisse aussi attirer l'attention de ceux qui ne les connaissent pas. »

Pour la première fois en 2015, le show du duo Grandeur nature est parti en tournée avec de vrais animaux, dont un cochon, un âne, des poules et des lapins ! Un road trip fermier dans l'Hexagone reconduit jusqu'en 2021 et qui a séduit plus d'1,2 million de personnes.

Selon Le  Parisien, quatre semaines après sa sortie, le dernier fi lm des Bodin's n'avait fait que 30 000 entrées à Paris… alors qu'il avait séduit plus d'1,3 million de spectateurs dans le pays ! « Un phénomène révélateur du gouffre entre deux France, l'une consommatrice de culture, […] l'autre plus rurale et gourmande de succès grand public, expliquent nos confrères. Deux France qui s'ignorent, se toisent, se méprisent parfois. »

Clara MARGAUX

À découvrir