France Dimanche > Actualités > Les Champs-Elysées : Les nuits glauques de la plus belle avenue du monde

Actualités

Les Champs-Elysées : Les nuits glauques de la plus belle avenue du monde

Publié le 17 mai 2013

Prostitution, bagarres, trafics de drogues, délinquance… l’artère la plus visitée du monde se transforme en enfer dès que la nuit tombe.

Ils sont d’abord des dizaines, puis plusieurs centaines… En quelques minutes, l’avenue des Champs-Élysées est envahie par une marée humaine de supporters euphoriques. Et pour cause, ce dimanche 12 mai, grâce à sa victoire sur l’Olympique lyonnais, le Paris Saint-Germain vient d’être sacré champion de France de football pour la troisième fois de son histoire. Sur la plus belle avenue du monde, l’heure est à la célébration. Les drapeaux du club sont brandis fièrement, les klaxons retentissent et les bouteilles de champagne sont débouchées à tout-va ! La nuit promet d’être longue et belle…

Mais, comme souvent sur cette artère magique, la fête va malheureusement dégénérer. Sur les coups de 1 heure du matin, lorsque la police intervient pour disperser les supporters, tout bascule. Et les feux de Bengale, les fumigènes et les pétards sont vite remplacés par des grenades assourdissantes et du gaz lacrymogène… Plusieurs terrasses de restaurants sont dévastées, une dizaine de vitrines endommagées, voire brisées, comme celle du célèbre maroquinier Louis Vuitton, 23 véhicules sont vandalisés, 5 poubelles incendiées et, surtout, 16 membres des forces de l’ordre sont blessés dans les échauffourées ! Au final, 21 casseurs seront interpellés et 3 placés en garde à vue…

“Pigallisation”

Le lendemain, lundi 13 mai, la remise du trophée organisée place du Trocadéro tourne court, donnant lieu à un féroce affrontement entre forces de l’ordre et hooligans. Et une fois encore, ces derniers finissent par prendre la direction des Champs-Élysées… obligeant de nombreux commerces et restaurants à fermer prématurément, comme le mythique Fouquet’s ! Comme la veille, on assiste à des scènes d’une violence inouïe, scènes hélas devenues presque banales dans ce haut lieu parisien du luxe et du chic.

Car si le quartier des Champs-Élysées demeure la vitrine incontestable de l’Hexagone, fantasmé aux quatre coins du monde, comme le révèle l’ouvrage de notre collaborateur Florian Anselme, La vie cachée des Champs-Élysées, il abrite également une tout autre réalité. À la tombée du jour, ce secteur devient souvent le théâtre d’un chassé-croisé entre flics et voyous. Agressions, bagarres, trafics de drogues, prostitution…

Le cœur du Triangle d’or, loin d’être une citadelle imprenable pour les délinquants, offre, la nuit venue, un spectacle affligeant, comme l’a confié à notre confrère Michel Acariès, l’ex-promoteur de boxe devenu restaurateur au Louis 25, situé au 25 de la célèbre avenue : « Le quartier reste mythique, mais il a bien changé. Il suffit de remonter l’avenue le soir, surtout le week-end, pour avoir envie de vomir ! Il y a des flics partout, des sirènes, la BAC (brigade anticriminalité) qui court dans tous les sens… On est loin de l’époque où venir ici restait le privilège des nantis. »

Malgré les cent millions de personnes, dont un quart de touristes, qui y déambulent chaque année, force est de constater que les Champs-Élysées ont perdu de leur superbe. Depuis une quinzaine d’années, les autorités comme la municipalité évoquent même une « pigallisation » du quartier ! Bien sûr, avec ses boîtes de nuit, ses clubs de strip-tease et ses cercles de jeux, les Champs attirent encore les célébrités, les hommes d’affaires et la jeunesse dorée parisienne, mais aussi certains petits voyous, voire des gangsters notoires qui s’y donnent régulièrement rendez-vous.

Haute surveillance

Au fil des ans, la liste des faits-divers ne fait que s’allonger. Un SDF retrouvé égorgé dans un parking, un gamin poignardé au cours d’une rixe, un homme tué par balle après une dispute, ou encore une jeune femme victime de la drogue du violeur… Autant d’événements sordides devenus monnaie courante dans le cœur du 8e arrondissement de Paris, qui est devenu le quartier le plus surveillé du pays ! Grâce au plan « 1 000 caméras », récemment mis en service, les forces de l’ordre ont en effet des yeux à tous les coins de rue, comme l’explique un policier à notre confrère : « Soixante et onze caméras ont été installées dans le 8e arrondissement, et 16 l’ont été uniquement le long de l’avenue des Champs-Élysées, ce qui nous aide énormément au quotidien. »

Certaines interventions peuvent ainsi prendre l’allure d’une grosse production hollywoodienne : «Nous avons un opérateur collé à son joystick qui contrôle toutes les images pour nous. Lorsque nous sommes en route pour intervenir sur une bagarre ou une agression, ce dernier peut passer d’une caméra à l’autre et nous guider en temps réel. »  La plus belle avenue du monde n’est pas non plus épargnée par la prostitution, autre fléau qui la gangrène.

Souvenez-vous, en avril 2010, moins de deux mois avant la Coupe du monde organisée en Afrique du Sud, l’affaire Zahia éclaboussait l’ensemble du football français. Et d’ici peu, les joueurs Franck Ribéry et Karim Benzema devront répondre devant la justice de « recours à la prostitution de mineurs ». Entre-temps, la jeune femme a changé de galaxie. Elle est aujourd’hui une styliste reconnue qui présente au Tout-Paris ses collections de lingerie, possède un showroom à deux pas des Champs-Élysées et voit son rêve financé par un puissant fonds d’investissements. Karl Lagerfeld est sous le charme et Isabelle Adjani la compare à Brigitte Bardot.

La gamine qui vendait son corps à 16 ans est devenue une marque et nombreuses sont celles qui tentent de marcher sur ses traces… À l’image de Lauren, qui raconte son parcours sinueux dans le livre (voir encadré), elles sont des centaines à sillonner la célèbre avenue, se campant dans des bars glauques, et même sur la terrasse du Fouquet’s pour « chasser » le client friqué : l’homme d’affaires, le touriste, le sportif, ou le fils à papa. Elles rêvent de palaces, de voyages, de haute couture, mais la plupart sont hélas vite rattrapées par une réalité bien moins glamour : en posant le pied sur cette artère mythique, elles se condamnent en effet à une inexorable descente aux enfers…

[box type="info" style="rounded"]

Les stars, toujours à la fête !

Dans cet ouvrage, vous trouverez également un florilège d’anecdotes où nos chers people sont (ou pas…) à la fête. Vincent Cassel qui finit la nuit dans un club de strip-tease, George Clooney qui vire Paris Hilton d’une soirée, Bruce Willis, totalement ivre, qui s’improvise barman dans un club branché, et même un célèbre footballeur qui en vient aux mains avec un journaliste… L’auteur nous raconte le jour où Garou a embrassé Lorie pour la première fois, ou encore cette nuit où Tony Parker et Eva Longoria ont monté un coup avec un paparazzi… Il y dévoile aussi les rendez-vous secrets des stars, comme le spa de Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau, lève le voile sur les soirées privées des joueurs de foot, comme les récentes retrouvailles de Zidane et ses amis dans une grande discothèque…

"La vie cachée des Champs-Elysées", de notre collaborateur Florian Anselme, aux Editions du Moment.

[/box]

Propos recueilli par Edwin Foresthal

À découvrir