France Dimanche > Actualités > Linda de Suza : elle vit avec 400 euros de retraite !

Actualités

Linda de Suza : elle vit avec 400 euros de retraite !

Publié le 22 janvier 2015

S'il est bien un conte de fée moderne, c'est celui de la jeune Teolinda de Suza. Chanteuse aux puces à ses heures perdues, la jeune femme originaire du Portugal devient en 1978 et à 30 ans une star de la chanson française. Mais la chute est à la hauteur de son ascension prodigieuse. Arnaquée par ses proches, Linda de Suza vit actuellement dans des conditions très difficiles, et déclare devoir se contenter d'une retraite de 400 euros par mois.

Qu'il semble loin le temps de la Valise en carton ! Linda de Suza, qui nous accueillait il y a quelques mois pour nous montrer son domicile et son fidèle chien Tomy, n'a plus un sou. Un comble pour une chanteuse ayant écoulé plus de vingt millions de disques en France ! Pis, Linda, qui s'est récemment confiée sur les ondes de RTL, déclare percevoir une retraite de 400 euros par mois uniquement, la faute, dit-elle, à une erreur dans la gestion des cotisations de sa retraite. Ses années passées à effectuer des ménages, avant de devenir célèbre en 1978, n'auraient pas été comptabilisées. Fragilisée par sa situation financière particulièrement précaire, victime d'usurpation d'identité, l’interprète de Tiroli Tirola est d'autant plus remontée après ceux qui l'ont escroquée.

Je n'ai même pas de quoi nourrir mon chien

Car pour l'ancienne femme de chambre, ça ne fait aucun doute : elle a bel et bien été victime de l'avidité de son entourage. La somme détournée avoisinerait les 100 millions de francs... soit plus de quinze millions d'euros ! Lançant régulièrement des alertes quant à ses soucis financiers, la sexagénaire s'est tournée vers l’État français afin de voir sa situation étudiée et régularisée. Partageant le statut d'émigré avec Manuel Valls, Linda de Suza s'est naturellement adressée au Premier ministre français. Un courrier resté pour le moment sans réponse.

La démarche de Linda est d'autant plus importante qu'elle s'est rabibochée avec son fils, João Lança, et espère lui léguer un véritable patrimoine. Pour le moment, elle révèle avoir du mal... à nourrir son propre chien.

Raphaël Marchal

À découvrir