France Dimanche > Actualités > Linda de Suza : “J’ai perdu ma raison de vivre !”

Actualités

Linda de Suza : “J’ai perdu ma raison de vivre !”

Publié le 9 mars 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Linda de Suza

Linda de Suza, 71 ans, se réjouissait de retrouver son cher public lors d’une tournée en France. Aujourd’hui la voilà obligée de se défendre face à d’odieuses accusations…

Elle se faisait une joie de parcourir les routes de France pour aller à la rencontre de son cher public à l’occasion d’une tournée qui lui tenait plus que jamais à cœur… Hélas, cette série de concerts, que Linda de Suza se réjouissait de donner aux côtés d’autres artistes portugais, n’est plus d’actualité et n’aura, semble-t-il, jamais lieu.

Pourtant, en avril 2019, c’est une chanteuse extatique, pétillante et débordante d’énergie qui nous avait conviés, ainsi qu’une poignée de fans de la première heure, à l’Audioscope Studio, dans le XVe arrondissement de Paris, pour une séance d’enregistrement de Comme vous, de Pascal Auriat, qu’elle interprétait en duo avec Pedro Alves, dit « le petit ». Ce titre magnifique fait partie d’un album intitulé Carte postale du Portugal et figure au programme d’un grand tour de chant itinérant du même nom, prévu initialement de novembre 2019 à février 2020, notamment à Lyon, au Havre et sous le chapiteau du cirque Bormann-Moreno, installé au cœur de la capitale…

Comme elle semblait heureuse, l’an dernier, d’interpréter ce tube de 1983 devant ses admirateurs, qui n’avaient d’yeux que pour elle et se régalaient de pouvoir partager cet instant avec leur idole : « Je suis Linda depuis ses débuts », nous avait confié Maria, 57 ans, qui avait même pu, au cours de cette séance unique en son genre, s’improviser choriste au côté de sa star. « Comme elle, je suis arrivée en France sans un sou. Je me suis toujours identifiée à elle. Son parcours fait partie de ma vie. » 


Même son de cloche chez Marie-Josée, Christine et Bernadette : « Pour nous, Linda, c’est bien plus qu’une chanteuse. Avec le temps, on a tissé des liens très forts. Elle nous téléphone même de temps à autre pour prendre de nos nouvelles. » Des témoignages qui prouvent, s’il était besoin, l’indéfectible amitié que cette courageuse artiste autodidacte a su construire avec ceux qui, depuis le début de sa carrière, ne l’ont jamais lâchée. 

Mais aujourd’hui, presque un an après ce moment magique où nous avons pu, en compagnie de ce groupe de fans, admirer les capacités vocales toujours incroyables de Linda de Suza, c’est la colère et l’indignation que la diva de Tiroli-Tirola ne peut s’empêcher d’exprimer après l’annulation de toute sa tournée.

Dans un long message, publié sur son compte Facebook et qui commence par ces mots : « Ma raison de vivre depuis 42 ans ! », la chanteuse remet d’abord les pendules à l’heure sur ses capacités à prendre des décisions, et s’insurge contre la production de cette série de concerts, qui, selon elle, a prétexté des problèmes de santé de son interprète vedette pour ne pas la mettre en place ! « Je viens d’apprendre que les producteurs du projet “Carte postale du Portugal” auquel j’ai accepté de participer avec plaisir, a été annulé, explique-t-elle. Pour répondre à d’injustes accusations, mon agent et ami, Fabien Lecœuvre, ne m’a jamais forcé à participer à ces 3 premiers spectacles. Je suis toujours montée sur scène par ma seule volonté. Je suis extrêmement peinée de cette situation. Je me faisais un tel plaisir de vous retrouver au Havre, dimanche 16 février. Vous, mon public que j’aime tant, vous qui êtes ma raison de vivre depuis 42 ans ! Je ne connais pas les motivations exactes de cette soudaine annulation. Et je tiens à dire à toutes celles et à tous ceux qui m’apprécient que je vais très bien et que, contrairement aux allégations de cette apprentie production, je suis tout à fait capable encore de chanter sur scène. Et je le prouverai prochainement. Je ne tolère pas que, derrière de prétendus bons sentiments sur ma santé, on cherche à me faire porter les responsabilités de ce projet qui n’a pas rencontré le succès escompté. Comme en témoignent les billetteries des concerts de Nancy, Lille, Dijon et Le Havre, le public n’était hélas pas assez nombreux au rendez-vous. Impatiente de vous retrouver prochainement, je vous aime pour toujours. Votre amie Linda de Suza. »

Après avoir publié ce commentaire bouleversant pour ses aficionados, la chanteuse n’a pas hésité à nous faire parvenir un certificat médical récent par l’intermédiaire de son imprésario, indiquant clairement et sans contestation possible qu’elle va très bien et que rien ne peut l’empêcher de se produire sur scène et de chanter… 

Jointe par nos confrères d’Ici Paris, elle a ajouté : « Je suis en pleine forme ! Ça fait plus de vingt ans que je ne sais même pas ce que c’est qu’une aspirine ou un Doliprane… Aujourd’hui, pour détruire quelqu’un ou par jalousie, peu importe, on peut dire n’importe quoi… Le bon Dieu m’a donné une santé de fer. Je fais 47 kilos, je me plie en quatre, je suis heureuse, tout va bien… »

D’ailleurs, lorsque nous l’avions rencontrée en avril 2019, cette incroyable performeuse à la silhouette de mannequin nous avait fait une belle démonstration de sa souplesse et de sa forme physique, nous donnant des détails sur la discipline de fer qu’elle s’impose chaque jour pour lutter contre les affres du temps : « Je fais attention à mes jambes, à mes genoux, à mes articulations, à mes os, en rendant visite régulièrement à mon ostéopathe, nous avait-elle confié. J’ai aussi un bon médecin qui me donne de précieux conseils, comme de faire des étirements chaque matin. » 

Le 24 janvier dernier, Linda est venue chanter sur le plateau des Enfants de la musique, sur France 3. Vêtue d’un tailleur-jupe noir d’une grande élégance, la diva portugaise a fait le show et, comme à son habitude, enchanté le public présent et les téléspectateurs… Une belle prestation, qui n’a sans doute pas manqué de rassurer ceux qui la croyaient au plus mal.

Clara MARGAUX

À découvrir