France Dimanche > Actualités > Linda de Suza : "Je ne suis pas une pute !"

Actualités

Linda de Suza : "Je ne suis pas une pute !"

Publié le 1 décembre 2015

Contactée par un producteur d'émission pour témoigner à la télévision sur son expérience avec la prostitution, Linda de Suza s'est sentie profondément insultée. Entre colère et larmes, la chanteuse de La valise en carton dit stop !

Dans sa dernière autobiographie, Des larmes d'argent, Linda de Suza raconte dans un chapitre déjà très polémique ses expériences avec la prostitution : "J'ai vendu mon corps" : "Le but absolu de ma vie, écrit-elle : m'installer en France. C'était ma Terre promise. [...] La fin justifiait les moyens."

La célèbre chanteuse portugaise raconte notamment cette fois où elle avait passé clandestinement la frontière à Hendaye pour rejoindre son frère qui travaillait dans une fonderie près de Charleville. "Là-bas, raconte Linda, j'ai trouvé, au bout de quelques jours, un poste de serveuse dans un hôtel-restaurant. Mais j'ai vite réalisé que la patronne attendait de moi plus que du service en salle. Elle me disait toujours que je devais être gentille avec les clients et de ne pas hésiter à m'asseoir sur leurs genoux. L'autre serveuse les embrassait et montait souvent avec eux dans sa chambre. J'ai préféré m'enfuir".

--> Lire aussi : Linda de Suza : elle vit avec 400 euros de retraite !

S'enfuir, mais où ? Pour retourner au Portugal ? Oui, mais pas pour longtemps... Linda compte bien atteindre son rêve, s'installer dans la capitale lumière même si sa dignité doit en souffrir. Car son expérience de serveuse n'était peut-être pas la plus traumatisante. Lorsque Linda s'installe à Paris pour la première fois avec son fils Jeannot, la jeune portugaise trouve en effet un travail de femme de ménage chez un certain Doudou, "qui avait l'âge d'être [son] père, voire [son] grand-père"... "J'étais dans un état de survie et c'est pour cela que j'ai tout accepté, se souvient Linda, même de vendre mon corps. Entre Doudou et moi, rien n'était ouvertement dit. Les choses se passaient tout simplement : j'acceptais ses gestes, ses mains sur mon corps. En échange, il me donnait de l'argent. [...] Il était si gentil, si tendre. Je sentais bien que je ne le laissais pas insensible. Alors, le jour où il a voulu aller plus loin, j'ai accepté. J'ai offert mon corps à Doudou. [...] Et puis, il en a redemandé et j'ai recommencé. En échange, il se montrait généreux, attentionné. C'est grâce à lui que j'ai pu enfin avoir un appartement à mon nom." La carrière de la chanteuse allait enfin pouvoir décoller !

--> Lire aussi : Linda de Suza : Après la ruine, le come back ?

Le 24 octobre dernier, Linda de Suza est revenue sur ce sombre passage de sa vie dans l'émission Salut les Terriens avec Thierry Ardisson, et les réactions ne se sont pas faites attendre. Quelques jours plus tard, la chanteuse ruinée reçoit un coup de fil d'un producteur... L'homme cherche un témoin pour une émission sur la prostitution.

"Je ne suis pas une pute ! s'est exclamée Linda en larmes et en colère sur le site de Télé-Loisirs. Parce que j'ai eu quelqu'un qui m'a appelé pour une émission de télévision : "On fait une émission de télévision sur la prostitution". J'ai dit : "Dis donc ! J'y connais rien". Moi j'ai eu la sagesse et la dignité de dire, j'avais 21 ans, 22 ans : "Voilà c'est le besoin, mais le Bon Dieu m'a rappelé à l'ordre". Stop ! Au suivant ! J'ai une image, très très vague dans ma tête. Seigneur, pardonnez-moi... Je vois un portail vert clair, je vois une femme qui me dépose, qui sonne la cloche et qui part en courant. C'est pour ça que ce livre-là, "Des larmes d'argent", est important. Parce que grâce à vous tous, et avec mon âge je n'ai plus honte, j'ai 67 ans, bientôt 68".

https://www.youtube.com/watch?v=zp0YuViiSjE&feature=youtu.be

Manipulée pendant des années par ses producteurs alors que ses chansons trônait en tête des hit-parades, l'histoire semble se répéter pour Linda de Suza, toujours en proie à des problèmes d'argent... Avec Des larmes d'argent et la sortie d'un album CD intégral pour Noël, elle espère au moins sortir la tête de l'eau... sans noyer à nouveau son amour-propre !

Stéphane Joly

À découvrir