France Dimanche > Actualités > Line Renaud : C'est une vraie téléphage

Actualités

Line Renaud : C'est une vraie téléphage

Publié le 28 mars 2008

Elle semble avoir toujours vingt printemps, mais totalise tout de même plus de cinquante ans de carrière devant les caméras. Line Renaud devra pourtant attendre 1992 pour que son magnifique regard azur se laisse envoûter par la télévision.

Et depuis son premier téléfilm intitulé Polly West est de retour, tourné au côté de Michel Galabru, Line Renaud a enchaîné les interprétations pour le petit écran à un rythme harassant... Il n'y a qu'à voir son actualité pour le constater.

Ainsi, en avril prochain sur France 2, elle sera patronne de presse dans Le Silence de l'épervier et jouera Chez Louise, un film inspiré de sa mère résistante. Évidemment, elle participe encore au Sidaction de cette année.

Le vif plaisir qu'elle éprouve à donner vie à chacun de ses personnages ou à défendre une cause sur les plateaux est, à chaque fois, manifeste. Une joie qui n'est certainement pas étrangère à la passion que l'actrice voue à ce média...

->Voir aussi - Line Renaud : Une incroyable leçon de courage

Car, si Line aime assurément passer à la télévision, elle ne déteste pas non plus la regarder... Plus qu'une fidèle téléspectatrice, l'artiste est en fait une véritable téléphage, une passionnée de télé qui peut rester scotchée à son poste jusqu'à plus de 3 h du matin !

Attrait

Adepte de l'information, Line Renaud regarde les journaux télévisés de France 2 et France 3, se régale des magazines traitant les thèmes forts de l'actualité.

Les débats la captivent aussi, notamment ceux dirigés par Arlette Chabot ou Christine Ockrent : « J'aurais aimé être l'une d'elles, vient-elle de confier à notre confrère Le Figaro . Ces journalistes ont une sacrée poigne pour diriger tous ces machos, et de solides connaissances. Je ne loupe aucune de leurs émissions. »

Mais ce que Line affectionne tout particulièrement, ce sont les émissions judiciaires qui retracent les parcours des plus féroces meurtriers. « Je suis fan de Faites entrer l'accusé, de Christophe Hondelatte, a-t-elle avoué au quotidien. Je déteste le manquer. »

Un attrait pour ce genre de récits qu'elle a vraisemblablement hérité de sa grand-mère... « Chez nous, à Armentières, dans le Nord, ma grand-mère lisait Détective, se souvient-elle. À la fin, elle fermait tous les verrous de la maison, car elle se faisait peur avec ces histoires. »

Line reconnaît volontiers avoir elle aussi parfois du mal à s'endormir après coup, et reconnaît prendre quelques somnifères pour aider la nature...

Il y a toutefois un style d'émissions que la comédienne exècre : celles où les artistes se trouvent sur le banc d'accusation de chroniqueurs un peu trop virulents ou vulgaires à son goût : « Les artistes ne sont pas faits pour être au tribunal", s'insurge Line Renaud.

"Parfois, je souffre pour les invités, je me demande pourquoi ils acceptent de venir. Ils connaissent pourtant le principe de l'émission ! Quant à Cauet, je ne ferais son émission pour rien au monde. C'est tellement vulgaire, au ras des pâquerettes, que ça me fait de la peine. »

Anna Hadrien

À découvrir

Sur le même thème