France Dimanche > Actualités > Line Renaud : Foudroyée par une terrible attaque !

Actualités

Line Renaud : Foudroyée par une terrible attaque !

Publié le 19 juin 2018

Le drame a eu lieu alors que Line Renaud, omniprésente sur le petit et le grand écrans, affronte la maladie et le deuil de Johnny.

Line Renaud est sur tous les fronts, c’est vrai. à presque 90 ans – qu’elle fêtera le 2 juillet prochain –, c’est une femme vraiment admirable.

Chaque année depuis 1994, elle monte au créneau pour soutenir avec passion le Sidaction, qu’elle a créé avec son frère d’armes Pierre Bergé, disparu récemment.

Elle prend tout son temps et accorde des dizaines d’interviews sur ce sujet qui lui tient tant à cœur, ne trahissant pas la promesse faite à Pierre de ne rien lâcher sur ce terrain-là.

« Je veux faire en sorte que la lutte contre le Sida se conjugue encore au présent. Je crois à un monde sans sida ! », a-t-elle martelé, toujours aussi déterminée et combative au moment de l’édition de 2018.


En début d’année toutefois, ayant dû se faire opérer de la hanche, elle n’a pas pu honorer le gala organisé pour recueillir les fonds pour l’association.

Qu’à cela ne tienne, dès qu’elle a repris des forces, elle a tenu à poursuivre son combat avec la dignité qui la caractérise.

Et début mars, c’est la comédienne enjouée qui a pris le relais pour assurer la promotion du film de celui qu’elle appelle tendrement « mon fils de cœur » (Dany Boon) dans lequel elle joue une maman « formidable » pour le plus grand plaisir de ses admirateurs.

Elle ne s’est jamais économisée, ni pendant le tournage dans le Nord de cette Ch’tite famille ni durant la promotion.

Elle en a d’ailleurs recueilli les premiers lauriers, le film réunissant plus de 3,7 millions de spectateurs après seulement deux semaines de diffusion.

Une belle prouesse pour cette comédienne que le public apprécie de retrouver dans chacun de ses rôles.

Depuis un an, on la voit aussi beaucoup sur le petit écran.

D’abord à l’enterrement de « son » Johnny où, la voix brisée par l’émotion en l’église de la Madeleine, elle a su trouver les mots justes pour nous rappeler ce qu’il nous avait légué en héritage : « Le goût d’aimer, c’est toi qui nous l’as donné, Johnny, à la France entière. Jamais, jamais, notre amour ne mourra.
Tu l’as gravé dans nos cœurs à tout jamais… 
»

Bouleversante, elle a su dire ce qu’on avait tous dans le cœur.

Courageuse et combative, elle a dû affronter en février dernier une opération chirurgicale de la hanche – qui a nécessité une assez longue convalescence.

Ce qui ne l’empêchait pas le 24 mars lors de la soirée consacrée au Sidaction, de rendre un vibrant hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tombé en héros lors de la prise d’otages de Trèbes.

Ce témoignage télévisé d’une belle sobriété, son élégance naturelle, sa classe unique (selon le tweet de l’animateur Christophe Beaugrand) ont alors valu à l’artiste une cascade de likes sur Facebook et ont subjugué une fois de plus les téléspectateurs qui restent sous le charme de cette femme engagée et si humaine à la fois.

Dans ce concert de louanges méritées ces derniers mois, une simple fausse note vient ternir l’image de Line Renaud.

Violente !

Le mercredi 2 mai dernier en effet, aux alentours de 22 heures, un homme décide de s’en prendre à notre Line nationale sur les ondes de radio Voltage.

Ce soir-là, l’invité de Jordan de Luxe dans l’émission Tout peut arriver n’est autre qu’un certain Pierre-Jean Chalençon, un collectionneur d’objets hétéroclites sur Napoléon, qui fait actuellement de bons scores d’audience les après-midi sur France 2 dans l’émission Affaire conclue où il officie en tant qu’acheteur.

C’est probablement à cause de cette belle audience d’ailleurs qu’il est l’un des invités de l’émission radio du soir.

Le voilà brusquement qui se met à imiter Line Renaud en train de saluer les divers présidents de la République successifs : « En Chiraquie, elle est chiraquienne. En Sarkozy, elle est sarkozienne et en Macronie, elle est macronienne… »

« Vous avez quelque chose contre Line Renaud ? », interroge alors un peu étonné l’animateur qui n’en croit pas ses oreilles.

« Oui, répond tout de go le chroniqueur d’Affaire conclue. Il y a des trucs qui me gênent chez elle. Je trouve que c’est quelqu’un qui fait beaucoup de pub. Je ne la trouve pas vraie… »

L’attaque personnelle devient alors de plus en plus violente.

Il poursuit sans sourciller mais, cette fois, avec vulgarité : « Elle bouffe à tous les râteliers. Moi, je n’aime pas ça. Et puis, c’est facile de faire du charity business… »

L’ambiance dans le studio est un peu tendue. Les autres animateurs présents rigolent vaguement.

D’autant que le chroniqueur en question a du mal à expliquer vraiment le fond de sa pensée. Il ne précise ni ne justifie ses propos peu amènes, sans fondement et accusateurs.

Ces fameux « trucs » chez l’artiste qui le gênent, lui, sont de quelle nature au juste ?

On n’en saura pas vraiment plus.

Avant de terminer sa diatribe médisante, il balance sans de plus amples explications au micro : «Ce n’est pas une mauvaise personne, attention… Elle est sympa dans la vie, mais je pense qu’elle en fait trop. Aujourd’hui, c’est un peu too much ! » Fin des commentaires.

A cet instant précis, notre sang ne fait qu’un tour. Line Renaud, n’ayant pas encore entendu ces propos malveillants et désobligeants, n’a pas encore réagi.

Gageons qu’elle n’aura pas de temps à consacrer à ce chroniqueur qui, lui ,s’y connaît parfaitement en matière de business justement.

Car si Line Renaud cherche avec l’énergie et la bonne humeur qui la caractérisent, à relancer les dons pour la recherche contre le sida, cet orateur méprisant qui passe ses journées à collectionner tout ce qui touche à l’Empereur fait, quant à lui, du « Napoléon business » son quotidien moins reluisant.

On le dit surtout toujours à l’affût d’un bon coup… médiatique !

Quant à notre Line nationale, elle a préféré ne pas s’abaisser à une si pathétique polémique.

Alicia COMET

À découvrir