France Dimanche > Actualités > Line Renaud : Hospitalisée d’urgence

Actualités

Line Renaud : Hospitalisée d’urgence

Publié le 23 avril 2019

La rumeur voulant que la nonagénaire Line Renaud ait été victime d’un AVC était heureusement infondée.

C’est une battante, une héroïne. À 90 ans, Line Renaud est toujours sur la brèche, luttant de toutes ses forces pour sauver, encore et encore, des vies menacées par le VIH. Le week-end du 6 avril, elle était présente pour les 25 ans du Sidaction, donnant toute cette énergie qui la caractérise, dans le but de récolter des fonds pour tenter d’éradiquer un jour ce terrible fléau.

Mais si sa personnalité généreuse et sa forme physique exceptionnelle font oublier que les années passent, Line a malgré tout l’âge que l’on sait. Un âge auquel il vaut mieux réduire un peu le champ de ses activités. Une évidence que la demoiselle d’Armentières se refuse d’admettre, mais qui s’est hélas rappelée à son souvenir de la plus brutale des manières.


Jeudi 11 avril, alors qu’elle se trouvait dans son beau jardin entourant sa maison sur les hauteurs de Rueil-Malmaison, tout près de Paris, elle a été victime d’une mauvaise chute ! Les secours l’ont conduite d’urgence à l’hôpital où Line a dû se rendre à l’évidence : sa cheville était cassée ! Et le samedi 13, donc deux jours après son admission, elle était toujours entre les murs de l’établissement.

Sa fracture, qui va l’empêcher pour un bon moment de se déplacer, doit la contrarier. Mais bien moins cependant que la rumeur qui a couru dès l’annonce de son hospitalisation. Car certains ont cru savoir qu’elle avait été victime d’un AVC ! Un accident vasculaire cérébral, qui peut laisser de terribles séquelles et empêcher ceux qui en sont atteints de se mouvoir, et même de parler.

Son attachée de presse, Nicole Sonneville, a tenu à rétablir la vérité et à tranquilliser tous ceux qui aiment l’artiste. « Line s’est fracturé la cheville en jouant avec ses chiens avant-hier (jeudi), dans son jardin. Elle est encore hospitalisée aujourd’hui (samedi) mais tout va bien », a-t-elle déclaré, affirmant que cette histoire d’AVC était fausse. Si ce message se voulait rassurant, on ne peut cependant oublier que Line confiait début avril au Figaro envisager sa succession à la tête du Sidaction, dont elle est vice-présidente, pour que le combat se poursuive avec une force dont l’artiste sent qu’elle pourrait un jour lui faire défaut : « Au prochain conseil d’administration, a-t-elle expliqué, je vais leur dire qu’il faut au moins préparer quelqu’un. Il faut une personne constante et qui veut se battre. Moi, je pense à Jean-Paul Gaultier, bien évidemment ! » Le couturier est en effet le parrain de la 25e édition de l’opération.

Mais si Line envisage donc de prendre un peu de distance avec ce qu’elle nomme « le combat de ma vie », comment va faire pour continuer d’avancer celle qui a toujours expliqué que le travail était le secret de sa bonne humeur ?

Laurence PARIS

À découvrir