France Dimanche > Actualités > Line Renaud : L'amant américain qui a bouleversé sa vie !

Actualités

Line Renaud : L'amant américain qui a bouleversé sa vie !

Publié le 24 mai 2013

Dans son autobiographie, Line Renaud dit tout sur sa liaison torride avec Nate Jacobson.

Les projecteurs multicolores se braquent sur l'immense escalier ; les danseuses dénudées se rangent de chaque côté de la rampe, dans une nuée de paillettes scintillantes ; l'orchestre attaque, les spectateurs du Dunes, le plus grand casino de Las Vegas, retiennent leur souffle... Enfin, tout en haut des marches inondées de lumière, Line Renaud apparaît, rayonnante, splendide, comme sortie tout droit d'un conte de fées.

En 1964, la petite chanteuse d'Armentières est devenue américaine et met chaque soir le feu à la capitale du jeu, avec sa revue intitulée Casino de Paris. Elle ne sait pas encore que Las Vegas, en retour, va enflammer son existence d'une passion dévorante, à la sensualité torride.

->Voir aussi - Line Renaud : Une mauvaise chute !

À cette époque, à Vegas, on ne parle que de la construction prochaine du plus gigantesque et luxueux hôtel-casino jamais imaginé : le Cæsars Palace. Un magnifique édifice qui va naître grâce à la volonté et l'acharnement d'un homme qui en sera le premier directeur : Nate Jacobson.

Lorsque Line se retrouve face à lui pour la première fois, en juillet 1964, elle est littéralement « époustouflée » - c'est son propre mot- par ce petit homme au physique plutôt quelconque, malgré des yeux d'un bleu intense et un sourire à faire fondre.

Comme elle le raconte dans l'autobiographie qu'elle vient de publier aux éditions Robert Laffont, intitulée Et mes secrets aussi : « Dès qu'il parle, une force et une autorité absolument stupéfiantes émanent de lui. [...] Je me sens légèrement étourdie, cotonneuse, flottante. Comme envoûtée. »

->Voir aussi - Line Renaud : Son ami de cœur sort de l'ombre

Désir

Un envoûtement d'autant plus dangereux que Loulou Gasté est reparti pour Paris, où ses affaires l'appellent, laissant sa trop belle épouse seule à Las Vegas. Mais pourquoi s'inquiéterait-il ? Depuis presque quinze ans qu'ils sont mariés, il sait bien que Line a toujours été d'une fidélité irréprochable...

Il devrait pourtant prendre garde, car non seulement Line est en train de tomber sous le charme du futur patron du Cæsars, mais la réciproque est tout aussi vraie ! Et lorsque ce diable de petit homme veut quelque chose, il l'obtient toujours...

Il lui suffira d'une soirée en tête à tête pour que tout bascule, ainsi que nous le confie la chanteuse : « Vers 4 heures du matin, nous nous sommes retrouvés dans sa suite, au quinzième étage de la tour. Pour boire un dernier verre. Hypocrisie de ma part ? Non. Faire l'amour [...] n'est pas dans mon programme, même si je ne peux ignorer qu'il est indubitablement dans celui de Nate. Moi, je ne souhaite qu'une chose : qu'il continue à me parler. »

Lorsque « les choses » se précisent, Line tente une dernière esquive, afin de ne pas céder au désir qui la possède : « Nate, le casino est rempli de belles filles. Vous pouvez faire ça avec n'importe laquelle. Pourquoi avec moi ? - Parce que c'est avec vous que je suis bien. - Ce n'est pas une raison suffisante. Si nous faisons l'amour, ce sera sérieux pour moi. Réfléchissez à ça avant. - J'ai réfléchi. Ce sera aussi sérieux pour moi que pour vous. » Ils deviennent donc amants.

Ils vont l'être, épisodiquement, durant dix-huit ans. Mais surtout, cette première nuit, il se produit un bouleversement total et fantastique dans la vie de Line Renaud. Une sorte de raz-de-marée déferle sur elle, sujet délicat qu'elle aborde dans son livre avec autant de pudeur que de franchise : « Comment cacher qu'au bout de cette nuit, à 37 ans, dans une chambre d'hôtel de Las Vegas, j'ai découvert ce qu'était l'amour physique avec un homme que je connaissais à peine ? »

Ouragan

L'aveu est fait, sobrement : Line vient de découvrir ce fameux orgasme, dont elle dit juste après, avec beaucoup de délicatesse, qu'elle ne l'avait jamais connu durant ses quinze ans d'union avec Loulou. Son époux avec qui, elle avoue, tout rapprochement charnel avait déjà cessé à ce moment-là.

Au cours des années suivantes, à de nombreuses reprises, Line prendra la décision de mettre fin à sa liaison avec Nate, mais à chaque fois, celui-ci parviendra à la reconquérir, à la faire de nouveau succomber. Il y a pourtant une chose qu'il n'obtiendra jamais d'elle, bien qu'il l'en ait suppliée cent fois : le divorce. Malgré cet amour torride auquel elle est incapable de résister, Line restera toujours, jusqu'à la fin, indéfectiblement liée à Loulou Gasté.

Mais quel ouragan, ce Nate Jacobson ! En 1966, pour la première de Désirs de Paris, la nouvelle revue de Line au Casino de Paris, il n'hésite pas à faire l'aller-retour depuis Los Angeles pour être là. Et lorsque Line entre en scène, elle a la stupeur (et le bonheur...) de découvrir son amant américain installé au premier rang pour l'applaudir !

Charme

Et Loulou Gasté, dans tout ça ? Car bien sûr les deux hommes se connaissent ! « En réalité, écrit Line, je suis absolument incapable de dire si Loulou, à ce moment, se doute ou non de notre liaison. Il est intuitif, très jaloux de nature, j'aurais tendance à penser qu'il n'a jamais été dupe. Je n'en ai pas la preuve. [...] Mais il sait aussi que je ne le quitterai jamais. »

Hélas, elle est tout aussi incapable de quitter son terrible amant ! Elle-même, dans son livre, se compare à une alcoolique dépendante de sa drogue, c'est dire... Et avec ses manières de nabab et de grand seigneur, Nate sait y faire. Ainsi, il a décidé que, le 5 août 1966, Line devra être à Las Vegas pour l'inauguration de son fameux Cæsars Palace.

« Si tu n'es pas là pour l'ouverture, je n'y serais pas non plus », l'a-t-il prévenue. Or, voilà que les pilotes d'Air France se mettent en grève ! Voyage impossible ? Pas pour Nate Jacobson : le lendemain, Line a la stupéfaction de recevoir de lui cinq paires de billets d'avion, pour Loulou et elle, correspondant aux cinq compagnies qui desservent Las Vegas depuis Paris. Et tout cela en première classe, évidemment !

Malheureusement, la fin de vie de Nate Jacobson fut moins flamboyante : dévoré par sa passion du jeu, ruiné, il ne subsistait plus que grâce à une maigre allocation versée par l'État de Floride. Malgré tout, en 1986, Line accepte de passer trois semaines avec lui au Mexique. Et elle retombe sous le charme ! Lequel est brisé brutalement par Nate lui-même, le dernier soir de leur séjour, lorsqu'il lui annonce qu'il est atteint d'un cancer irréversible.

Il s'éteint en effet le 11 juillet 1987. Désormais, Line Renaud peut redevenir la femme d'un seul homme, Loulou Gasté. Qui rendra son dernier souffle dans ses bras, le 8 janvier 1995.

Le jour de la mort de Nate Jacobson, Line Renaud, en larmes, avait dit à son époux : « La vie continue, Loulou. Pardonne-moi. » Alors, le vieil homme avait haussé les épaules et lui avait répondu : « Que veux-tu que je te pardonne ? Je ne t'en ai jamais voulu. » Tout était dit.

Pierre-Marie Elstir

À découvrir