France Dimanche > Actualités > Line Renaud : Renversée par un camion !

Actualités

Line Renaud : Renversée par un camion !

Publié le 24 juillet 2018

Line Renaud a été happée par un poids lourd, et son vélo a fini littéralement broyé sous la violence du choc.

Tout s’était déroulé à merveille.

Le 2 juillet dernier, sur une péniche parisienne, entourée de l’affection et l’amour de ses amis – pas moins de deux cents ! –, la formidable Line Renaud avait savouré le bonheur de fêter avec eux ses 90 ans.

Auprès d’elle, Dany Boon, Pascal Obispo, Mimie Mathy, Michèle Laroque, Muriel Robin, Brigitte Macron, Jean Reno, entre autres, ont manifesté à cette femme hors du commun tout l’attachement qu’ils ont pour elle.

Manquait seulement à ce rendez-vous Johnny Hallyday, dont Line était la marraine de cœur, et Læticia, restée avec ses filles à Saint-Barthélemy.


Cet anniversaire, Mademoiselle d’Armentières aux yeux transparents ne pouvait le célébrer sans y associer en pensée son époux et mentor, Loulou Gasté, disparu en 1995, ainsi que sa maman, qu’elle chérissait tant.

« Depuis qu’ils sont là-haut, ce sont eux deux qui veillent sur moi », confiait-elle au Parisien, le 2 juillet.

La télé aussi a voulu marquer le coup, en diffusant, mardi 3 juillet sur France 2, une spéciale, présentée par Stéphane Bern depuis le théâtre de Bobino à Paris.

Serge Lama, Nana Mouskouri, Vincent Niclo, Amir, les Gipsy Kings, Patricia Kaas, Emmanuel Moire, Slimane, avaient tenu à lui rendre hommage.

« Un anniversaire, ce n’est pas du temps en moins, c’est du bonheur en plus », a écrit la star sur son compte Instagram, à quelques heures de la cérémonie.

Mais son sourire a bien failli être effacé pour toujours, et ce de la façon la plus violente qui soit.

Line a en effet été victime d’un terrible choc qui aurait pu lui coûter la vie !

La presse s’est fait l’écho de ce drame, en ces termes : « Elle sort indemne de l’accident mais son vélo est broyé ! »

C’est en effet à bicyclette que Line roulait « lundi, à 15 h 15, place Thiers », a indiqué le quotidien Le grand écho du Nord.

Le journal explique en détail qu’elle allait traverser quand un camion est arrivé.

Si elle a réussi à éviter ce premier véhicule, elle n’a malheureusement rien pu faire quand elle s’est aperçue qu’un deuxième poids lourd, équipé de dix roues, arrivait en sens contraire ! 

Et Line a été renversée, happée sous le monstrueux engin en une fraction de seconde !

Quand le conducteur a compris ce qui venait de se passer, il a stoppé net et a couru à l’arrière de son véhicule, terrifié à l’idée d’avoir tué quelqu’un ! Il était persuadé que la victime était « gravement blessée » relate le quotidien.

Mais, à son grand étonnement, et à son grand soulagement aussi, « il fut stupéfait de la voir sortir de dessous du camion en passant entre les deux roues arrière. Elle n’avait qu’une égratignure à la main. Elle ne sait pas expliquer comment les choses se sont passées. »

L’article ajoute encore un détail affolant : « La roue avant et la fourche de son vélo ont été broyées. »

Miracle

Cet épisode, qui aurait pu lui être fatal, s’est déroulé durant la guerre. Line avait 14 ans.

Elle a raconté cette incroyable histoire dans le livre Et mes secrets aussi, écrit avec Bernard Stora, paru aux éditions Robert Laffont en 2013.

Et l’artiste raconte que deux ans après cet accident, un autre drame allait la marquer à jamais.

Son petit copain de l’époque, Pierrot, celui avec qui tout le monde disait qu’elle se marierait un jour, a trouvé la mort à la fin de la guerre. Il avait 16 ans, comme Line.

Ils s’étaient tous les deux rendus au collège, à vélo toujours, pour voir s’ils avaient été reçus au brevet.

Le garçon décrocha ce diplôme, Line non. Pierrot l’avait raccompagnée jusque chez elle, pédalant à ses côtés.

Mais après avoir quitté la jeune fille, arrivé tout près de chez lui dans le village voisin, il a croisé un convoi allemand que des avions anglais ont mitraillé. Pierrot s’est jeté à terre, dans un fossé, pour se protéger des balles.

Alors que le calme semblait revenu, l’adolescent est sorti de sa cachette, au moment même où les chasseurs britanniques fondaient à nouveau sur leurs proies.

Il a reçu une balle fatale, par ricochet, et est mort « sur le pas de sa porte, dans les bras de sa sœur », a raconté la star.

On comprend mieux pourquoi elle a confié au Parisien, évoquant ces accidents : « Je me suis dit que si je ne devais pas mourir làJe pense être protégée. »

Et d’ajouter : « Je dis merci la vie, on a tellement d’opportunités en 90 ans de ne plus être là, les maladies, les accidents, la guerre… C’est un miracle d’être là. »

Un miracle dont nous nous réjouissons, et que nous espérons voir durer très longtemps encore.

Laurence PARIS

À découvrir