France Dimanche > Actualités > Line Renaud : Son coup de foudre pour Bernard !

Actualités

Line Renaud : Son coup de foudre pour Bernard !

Publié le 13 janvier 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Line Renaud

Jamais, depuis la mort de Loulou Gasté, le 8 janvier 1995, Line Renaud n’avait craqué pour un autre homme.

Après avoir passé cinq mois clouée au lit des suites d’une mauvaise chute qui lui a valu une double fracture de la cheville droite, la petite fille d’Armentières est de nouveau sur pied ! Pour l’hyperactive qu’est Line Renaud, nul doute que ce repos forcé sans pourvoir quitter sa propriété de Rueil-Malmaison, en région parisienne, a dû ressembler à l’Enfer avec un grand « E »… 

Mais il faut croire que cette immense dame possède une formidable énergie et des ressources mentales inépuisables qui lui ont donné la force de supporter cette période compliquée. Celle qu’on a pu voir le 6 décembre dans Huguette, téléfilm bouleversant diffusé sur Arte, confiait d’ailleurs à Paris Match il y a quelque temps : « Comme m’a dit mon ami Guy Savoy, on n’arrête pas parce qu’on vieillit, on vieillit parce qu’on arrête. Le travail est la réponse à tout, avec l’amour. » Et comme il faut croire que, justement, l’amour n’a pas d’âge, la plus célèbre des artistes venus du nord de la France est sur ce plan redevenue la plus heureuse des femmes !


Difficile d’imaginer l’illustre Ch’ti, qui a fêté ses 91 ans le 2 juillet dernier, lancée dans une nouvelle idylle ! Une idée d’autant plus incroyable que Line n’a, à l’exception de sa romance avec Nate Jacobson à Las Vegas, aimé qu’un seul homme au cours de sa vie : Louis Gasté… Son Loulou, l’élu de son cœur, son âme sœur ! Et plus encore, car il était aussi son manager, un professionnel du showbiz visionnaire et intelligent qui avait pris sa carrière en main alors qu’elle n’était encore qu’une toute jeune artiste de 17 ans, et l’avait hissée tout en haut de l’affiche !

Restée inconsolable depuis la disparition le 8 janvier 1995, à l’âge de 86 ans, de celui qu’elle avait épousé en 1950, l’ancienne meneuse de revue n’avait jamais pu retrouver l’amour et reconstruire, avec un autre, une vie à deux. Comment de toute façon rivaliser avec un être aussi exceptionnel que Loulou qui était tout pour elle et lui avait donné tant d’années de bonheur à la ville comme à la scène ? Comment oublier celui qui lui avait écrit certains de ses plus grands succès, dont Ma cabane au Canada ? Pourtant, il semble bien que ces temps de solitude soient désormais révolus, puisque l’actrice aux yeux bleu azur vient d’avouer dans M, le magazine du Monde, en évoquant ce proche d’entre les proches : « Lui, je l’adore, je l’adore, je l’adore. Il est élégant, intelligent, cultivé, drôle… »

Autant de compliments attribués à un seul homme indiquent bien que la Nordiste n’aurait pas pu passer son chemin ! Mais à quelle perle rare fait-elle ainsi référence, avec l’extraordinaire enthousiasme qu’on lui connaît et qu’on aime tant ? On sait combien la chanteuse – qui a reçu cette année des mains de son amie Brigitte Macron le prix de la femme la plus optimiste de France ! – aime la compagnie des hommes politiques et fréquenter des êtres engagés et sensibles au monde qui les entoure.

Très amie durant de longues années avec Jacques Chirac, qui nous a hélas quittés le 26 septembre dernier, Jacqueline Enté, de son vrai nom, aurait-elle eu un coup de foudre pour l’un d’entre eux ? Eh oui ! Et le chanceux n’est autre qu’un militant du Parti socialiste depuis plus de trente ans, un ancien Premier ministre de surcroît, âgé de 56 ans…

Si cette inconditionnelle du couple présidentiel ne tarit pas d’éloges sur Bernard Cazeneuve, puisque c’est bien de lui qu’il s’agit, ce dernier est lui aussi totalement conquis par la joyeuse et généreuse star, déclarant de son côté : « Line, je l’aime comme si elle était de ma famille. Aucune raison objective. C’est comme ça. »

Et l’ex-locataire de Matignon va même encore plus loin dans la confidence, décrivant avec force détails leur relation dans les colonnes de notre confrère : « Elle m’a envoyé un SMS il y a deux jours : “On dîne quand ?” Je la vois souvent et, quand je ne la vois pas, elle me manque. » Selon ce père de deux enfants qu’il a eus avec Véronique Beau, une éditrice de livres pour la jeunesse – dont il a divorcé en 1995 et qu’il a de nouveau épousée en 2015 ! – leurs échanges sont riches et leurs conversations portent sur des sujets très variés : « On parle peu de politique, on parle jardinage, chiens et chansons françaises, bien sûr », assure encore l’ancien maire de Cherbourg.

Une belle amitié, forte et rassurante, un soutien précieux pour Line, notamment au cours de sa récente immobilisation, mais aussi pour surmonter la perte en très peu de temps de Johnny, son filleul artistique, et de l’ancien président avec lequel elle avait tant partagé…

Clara MARGAUX

À découvrir