France Dimanche > Actualités > Line Renaud : Une triste fin !

Actualités

Line Renaud : Une triste fin !

Publié le 6 septembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

A 92 ans, Line Renaud risque bien de ne pas surmonter ce dernier coup du sort…

Elle a été élue, en 2019, la femme la plus optimiste de France ! Un titre qui va comme un gant à Line Renaud qui n'avoue se laisser aller à pleurer que dans l'intimité de sa chambre ou auprès de ses chiens les jours de grand cafard… À 92 étés, qu'elle a célébrés le 2 juillet, la comédienne a pourtant dû affronter au cours de son existence de nombreuses épreuves, des coups du sort qui ne l'ont jamais mise à terre et qu'elle a surmontés avec courage et dignité.


À commencer par la disparition de l'homme de sa vie, son âme sœur, et son manager Loulou Gasté, en 1995. Une perte qui n'était en fait que le début d'une longue suite d'adieux, tels ceux qu'elle a dû, entre autres, faire à sa maman adorée, Simone, en 1999, et plus récemment, en 2017, à Johnny Hallyday, son filleul de spectacle, ou à Jacques Chirac avec lequel l'ex-meneuse de revue avait entretenu une longue amitié et qui s'est éteint le 29 septembre dernier… Et puis, il y a eu cet autre drame, la fameuse chute, dont nous vous avons parlé dans nos pages, et qui l'a, pour un temps, laissée exsangue.

Il y a un peu plus d'un an, en mars 2019, alors qu'elle s'amusait avec ses chiens dans son beau jardin entourant sa villa de Rueil-Malmaison, près de Paris, Line est tombée durement sur le sol. Danseuse aguerrie, perpétuellement à l'écoute de son corps, l'actrice a vite compris que son état était inquiétant et qu'il fallait agir rapidement.

Conduite en urgence à l'hôpital, elle s'est vu diagnostiquer une double fracture de la cheville droite. Une blessure d'autant plus douloureuse qu'à son âge, elle ne pouvait pas être opérée. Seul remède, une longue, très longue immobilisation, le temps que les os se ressoudent. Il est aisé d'imaginer que pour celle qui a toujours expliqué que le travail était le secret de son incroyable énergie, rester sans bouger durant plusieurs mois a été un véritable calvaire !

De retour sur les plateaux de télévision en novembre 2019, notamment pour la promotion d'un magnifique téléfilm intitulé Huguette, diffusé sur Arte en décembre l'an passé, elle se réjouissait de se remettre au travail et de retrouver son cher public qui ne l'avait pas oubliée et le lui avait fait chaleureusement savoir durant sa convalescence. Prête à reprendre du collier avec le dynamisme qu'on lui connaît, la citoyenne d'honneur du Nevada, qui a désormais une rue à son nom à Las Vegas, n'imaginait pas que, bientôt, la pandémie due au coronavirus allait de nouveau la forcer à demeurer cloîtrée chez elle pour encore deux mois et demi !

Mais celle qui fait preuve d'une énergie débordante et d'une joie de vivre à toute épreuve a, malgré tout, su profiter de cette période pour s'offrir une pause bien méritée. « J'étais allée au-delà de mes forces et après les cinq mois de repos forcé, lorsque je me suis cassé la cheville il y a un an et demi, je me suis promis de ne plus jamais dépasser certaines limites », a confié l'ex-meneuse de revue à Télé-Loisirs.

Après cette période « de relâche », Line était enfin prête à retrouver ce qui fait le sel de sa vie, sa passion pour son métier qu'elle avait, bien malgré elle, mise entre parenthèses : « Je pars à Brides-les-Bains, en Savoie, pour le tournage de Meurtre dans les Trois Vallées, a-t-elle encore expliqué à nos confrères. En octobre, je serai à l'affiche de Squat, un autre téléfilm dans lequel j'interprète une sorte de Tatie Danielle, aux côtés de Laëtitia Milot. Et enfin, je retrouverai mon fidèle ami Dany Boon, dans son prochain film à l'été 2021. »

Mais la perspective de tous ces projets palpitants risque bien d'être assombrie pour la célèbre Ch'ti par une bien triste nouvelle que nous rapporte le site internet de L'Indicateur des Flandres. Une annonce qui pourrait briser le cœur de la petite fille du Nord restée fidèle à sa région natale et qui n'a jamais renié ses origines ! Il y a quelques semaines en effet, les habitants de la rue du Pavé-Fruit, à Nieppe, tout près d'Armentières, se sont aperçus qu'un panneau « À vendre » était apparu au numéro 113. C'est là, dans cette maison de briques rouges typique du nord, qu'est née le 2 juillet 1928, la petite Jacqueline Enté, alias Line Renaud. Et, plus triste encore, à peine la pancarte était-elle installée que la demeure avait déjà trouvé acquéreur !

Est-ce la notoriété de la star et sa présence passée dans ces lieux qui auraient accéléré la conclusion de l'affaire ? Dans cette petite ville où la chanteuse et actrice est toujours admirée, et où la salle des fêtes a été baptisée en son honneur, on peut tout à fait le penser… Mais ce qui est sûr, c'est que cette nouvelle a dû briser le cœur de cette grande dame de 92 ans à la carrière et à la vie exceptionnelles. On peut sans peine imaginer la nostalgie soudaine qui s'est alors emparée de la douce Line… À l'évocation de cette modeste maison qui l'a vue naître et grandir, petite fille aux yeux azur et à la blondeur presque blanche, c'est en quelque sorte, pour elle, un nouvel adieu à formuler à de nombreux souvenirs. Une porte de plus qui se referme sur tous ces moments précieux vécus auprès de proches qui ne sont désormais plus là aujourd'hui pour les partager avec elle…

Clara MARGAUX

À découvrir