France Dimanche > Actualités > Lio : "J'ai été violée"

Actualités

Lio : "J'ai été violée"

Publié le 30 mars 2022

.photos:olivier-borde-/-bestimage

Hier, l’interprète de « Banana Split » s’illustrait dans « Elle m’a sauvée », un téléfilm sur les violences conjugales. L’occasion pour l’ex-jurée de la « Nouvelle star » de se confier sur les sévices dont elle a elle-même été victime.

Elle nous a marqués avec son titre Banana Split mais la chanson n’est pas le seul talent de Lio. Hier, l’artiste interprétait maître Nathalie Tomasini, avocate d’une victime de violences conjugales, dans le téléfilm Elle m’a sauvée diffusé sur M6.


Le pitch ? « Menacée et battue par son ex-conjoint depuis de nombreux mois, Julie Douib, 34 ans, maman de deux jeunes enfants, était allée porter plainte de nombreuses fois. Le 3 mars 2019, Julie était abattue par son ex-compagnon à L’île Rousse en Haute-Corse. Dans la nuit du 16 au 17 avril 2018, après plusieurs années de violences conjugales, Laura Rapp trouve enfin le courage de porter plainte : son conjoint a tenté de l’étrangler sous les yeux de leur fille de deux ans. Après un an de détention provisoire pour tentative d’homicide, son ex-conjoint est remis en liberté dans l’attente du procès… ».

L’interprète d’Amoureux solitaires a profité de cette occasion pour revenir sur son expérience personnelle en tant que victime de violences conjugales et d’agression sexuelle. C’est à nos confrères de Télé-Loisirs que Lio a accepté de se confier, à l’occasion de la conférence de presse du téléfilm. « Je suis tombée amoureuse d’un homme qui m’a tapé dessus et il s’est passé quelque chose de profondément injuste que j'avais pas encore nommé. Mais j’ai toujours fait face », expliquait-elle d’abord.

Et d’ajouter : « Je pense que je ne me suis pas aperçue à quel point j’étais en danger quand j’ai vécu mes violences conjugales qui ont été très loin. Je suis arrivée aux urgences ». Et ce n’est malheureusement pas tout… Lio, qui a récemment déclaré « vivre à flux tendu », s’est aussi exprimée sur le viol dont elle a été victime quand elle n’était encore qu’une enfant.

« J’ai été violée par un proche de la famille quand j’avais 10 ans à l’arrière de la voiture de mes parents. Digitalement. Tranquillement, pendant que mes parents conduisaient, à côté de ma petite soeur qui avait 3 ans. Jamais personne n’a nommé ça un viol et moi, je me suis rendue compte il y a deux ans que j’ai été violée. J'ai mis ce mot là dessus. Et depuis rien ne va. On se débrouille parce qu’on n’est pas reconnue, pas accueillie. On est maltraitée même quand on vient porter plainte et que rien ne bouge », confiait Lio.

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème