France Dimanche > Actualités > Loana : Elle va revoir sa fille !

Actualités

Loana : Elle va revoir sa fille !

Publié le 12 février 2016

  Depuis 2001 et sa sortie du "Loft", la Cannoise Loana n’avait jamais récupéré sa petite � Mindy, placée en famille d’accueil.

Quinze ans qu’elle attendait ce moment ! Quinze longues années au cours desquelles Loana,  la gagnante de la première saison de Loft Story, en 2001, a vécu plusieurs vies : celle d’une gogo danseuse devenue reine de la télé-réalité, puis celle d’une femme déboussolée qui, en 2014, passait les fêtes de Noël dans le service de psychiatrie du centre hospitalier d’Antibes Juan-les-Pins.

Ballottée de toutes parts, Loana a voulu descendre du manège, essayant à cinq reprises de mettre fin à ses jours. Chaque fois, elle s’en est sortie in extremis. Il y a deux ans, l’échec de sa dernière tentative, après l’absorption d’un détonant cocktail d’alcool et de somnifères, relevait du miracle. Un miracle qui lui laissait l’espoir de revoir un jour sa fille Mindy, dont nous avions été les premiers à vous révéler l’existence, et que Loana avait dû placer auprès de l’aide sociale à l’enfance.

->Voir aussi - Suicide, drogue, alcool, poids, maltraitance... : Les confessions de Loana !

Comme elle l’a raconté dans son autobiographie – Elle m’appelait Miette, publiée en 2001 aux éditions Pauvert –, la pulpeuse blonde s’est retrouvée, à l’âge de 20 ans, enceinte d’un autre homme que celui qui partageait alors sa vie. Durant quatre mois, la jeune femme est dans le déni. Ramenée à la réalité par son médecin, elle se rend en Espagne pour avorter, sa grossesse étant trop avancée pour pouvoir le faire en France. C’est alors que, pour la première fois, elle sent son bébé bouger dans son ventre et se découvre mère.

Néanmoins, sa décision de le garder pose problème : rejetée pendant toute son enfance par sa propre mère et battue par un père despotique qui lui prédit qu’elle va mal tourner, Loana n’est pas très stable du point de vue affectif. Et sa situation est précaire. Enceinte, la jeune femme ne peut plus danser, et son compagnon refuse ce bébé dont il n’est pas le père. Déchirée, la future maman passe de la tendresse à la fureur : tantôt elle caresse son ventre, tantôt elle le martèle de coups de poing afin de perdre l’enfant.

->Voir aussi - Loana : Sa tragique disparition

Mindy naît à 8 mois, après dix heures de souffrances pour Loana, en raison du refus, par les médecins alors débordés, de lui administrer la péridurale. Pourtant, durant leur séjour à l’hôpital, la maman et la fille vivent en parfaite osmose. Une parenthèse enchantée qui s’achève brutalement. « Le dernier jour, j’ai compris. J’ai appelé l’assistante sociale : “Je ne vais pas pouvoir m’en occuper, je n’ai pas de travail et j’habite une chambre de sept mètres carrés…” »

L’enfant sera donc placée, au grand désespoir de sa mère... (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Lili Chablis

À découvrir