France Dimanche > Actualités > Lorie Pester : Opérée d’urgence !

Actualités

Lorie Pester : Opérée d’urgence !

Publié le 22 octobre 2018

Souffrant d’une grossesse extra-utérine, l’actrice de « Demain nous appartient » (TF1), Lorie Pester, a dû être opérée d’urgence…

A seulement 36 ans, la jeune actrice de « Demain nous appartient » (TF1) a déjà côtoyé la maladie à plusieurs reprises… Celle de sa mère d’abord. Puis la sienne.

Pendant de longues années, le trouble dont elle souffre s’est tapi dans l’ombre. Malgré les signes avant-coureurs, aucun membre du corps médical n’avait pu détecter le mal qui la rongeait de l’intérieur.

Il y a quelques mois pourtant, un terrible événement l’a révélé au grand jour… « J’ai fait une grossesse extra-utérine », lâche Lorie Pester pour Konbini. Elle ajoute : « Mon gynéco a dû m’opérer d’urgence. Il m’a dit : « Heureusement que tu es venue rapidement parce que ça aurait pu très mal se passer. ».

Alors que l’interprète de « Ma meilleure amie » est allongée sur la table d’opération, les médecins sont obligés de se rendre à l’évidence. Comme une femme sur dix, comme l’actrice Laetitia Milot, la jeune femme souffre d’endométriose [une maladie gynécologique très douloureuse pouvant provoquer l’infertilité, Ndlr.]… et vient d’être diagnostiquée à l’âge de 36 ans  : « Au départ j’avais des douleurs pendant mes règles. Ma gynéco, qui me suivait depuis adolescente, me disait : “C’est normal ». Et en fait, ce n’est pas normal. […] C’est après cette opération, quand je suis revenue dans ma chambre, qu’on m’a dit tout simplement : « Voilà, tu as de l’endométriose ».

Grâce à ce terrible épisode où elle a failli perdre la vie, la jeune trentenaire est désormais consciente des conséquences de l’endométriose sur son corps et sa fertilité... Dans l'espoir d'un jour devenir mère, elle a décidé de congeler ses ovocytes en Espagne : « Normalement, on peut faire ça en France si on est atteinte d’endométriose ou que l’on a un traitement de chimiothérapie. Il s’avère que je suis atteinte d’endométriose mais, par rapport à une certaine loi, je ne suis pas assez atteinte. Ce qui fait que j’ai dû aller les congeler en Espagne », a-t-elle confié.

Si Lorie Pester prend la parole aujourd’hui sur ce sujet qui lui tient à cœur, c’est aussi pour briser le « tabou » qui entoure cette maladie. Dans une lettre ouverte publiée sur le Huffpost le 18 octobre dernier, la chanteuse a décidé d’interpeller le président : « Il est temps que le gouvernement entende notre appel et nous extirpe de ce dilemme qui nous contraint à enfreindre la loi pour donner la vie car c'est bien de cela dont il s'agit » écrit la chanteuse, qui souhaite rencontrer la ministre de la santé Agnès Buzyn afin de « partager son expérience avec elle ».

Une chose est sûre : son combat ne fait que commencer…

Estelle LAURE

À découvrir