France Dimanche > Actualités > Louis Chedid : "J'ai failli tuer Annie Cordy !"

Actualités

Louis Chedid : "J'ai failli tuer Annie Cordy !"

Publié le 2 janvier 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Lors d'une émission de Maritie et Gilbert Carpentier, le drame a été évité de peu.

Lorsqu'un jeune chanteur commence à se faire un nom, il doit souvent accepter des compromis pour toucher un large public. Mais il peut aussi s'en mordre les doigts, et même, parfois, perdre les pédales ! Ainsi, le discret Louis Chedid, qui a fait ses débuts dans les années 70, vient-il de se remémorer, dans 6 à la maison, sur France 2, une expérience qui l'a marqué, en avril 1979, époque où sortait son premier album à succès, T'as beau pas être beau.


Alors âgé de 31 ans, ce grand amateur de musique synthétique est pleine promotion du titre King Kong, et Maritie et Gilbert Carpentier, qui produisent Numéro 1 sur TF1 l'invitent à participer à leur émission consacrée à Annie Cordy. Une occasion en or pour ce jeune artiste qui attend encore aux portes du succès, mais celle-ci va vite se transformer en cauchemar ! « Ils m'avaient convoqué à la campagne », a confi é le père de Matthieu (dit -  M -) à Anne-Élisabeth Lemoine et Patrick Cohen.

Jusque-là, pas de quoi s'inquiéter ! Après tout, se mettre au vert pour exercer son métier, c'était en quelque sorte lier l'utile à l'agréable… D'autant plus agréable que ce tournage champêtre lui permettait de rencontrer l'une des grandes artistes de l'époque, hélas disparue ce 4 septembre à l'âge de 92 ans. Malheureusement, c'était compter sans l'imagination débordante du célèbre couple de producteurs de variétés télé, jamais à court d'inspiration pour divertir leurs fi dèles téléspectateurs ! « Lorsque je suis arrivé, j'ai vu Annie Cordy, qui était une femme merveilleuse, a-t-il raconté. Puis les Carpentier m'ont dit : “On a une idée formidable : tu vas faire du vélo en chantant et Annie sera sur le cadre.” Je me suis dit que j'allais la tuer, mais elle, elle était très partante et très sportive. »

Connaissant cette incroyable meneuse de revue à l'énergie ébouriffante, son enthousiasme ne nous étonne guère ! Mais l'on peut sans peine imaginer le stress et l'angoisse de ce tout jeune homme, qui se voyait ainsi jeté dans l'arène de la télévision, face à cette grande dame aussi intrépide qu'un chiot !

« Ma première émission a donc été de transporter Annie Cordy sur un vélo », a encore expliqué Louis Chedid. Un petit tour à bicyclette en chantant qui ne l'a décidément pas du tout… enchanté ! À 72 ans, et près de cinquante ans de métier, cette virée à deux-roues reste le pire souvenir de télé de sa vie !

Clara MARGAUX

À découvrir