France Dimanche > Actualités > Louis Sarkozy : Il dit oui aux
 drogues !

Actualités

Louis Sarkozy : Il dit oui aux
 drogues !

Publié le 11 mars 2018

sarkozy-louis-20180223-1

Le 9 février, Louis Sarkozy, le fils cadet de l’ancien président, a écrit une tribune stupéfiante dans un hebdomadaire américain.

En décembre dernier, le plus jeune fils de Nicolas Sarkozy postait sur Instagram un poème de Baudelaire, Enivrez-vous, dont voici un extrait : « Il faut être toujours ivre. Tout est là ; c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. »

Aujourd’hui, le jeune homme, qui aura 21 ans en avril, persiste et signe.

Le 9 février, il a publié, en anglais, un article dans un hebdomadaire américain conservateur, The Washington Examiner, dans lequel il se dit pour la légalisation de tous les stupéfiants !

Le titre est sans équivoque : « La criminalisation de la drogue est intrinsèquement dangereuse pour les sociétés humaines. »

Effets néfastes

Certes, cette position peut surprendre venant du fils de Nicolas Sarkozy. Mais pas tant que ça, après tout, puisque le jeune homme semble permissif dans tous les domaines, lui qui, il y a deux ans, déclarait dans Paris Match : « J’adore les armes. […] Beaucoup de gens pensent que c’est mauvais, mais moi, je pense que c’est une liberté… »


Mais si, à l’époque, il en avait fait rire certains, aujourd’hui, Louis semble avoir affûté ses arguments. Le fruit, peut-être, de ses études de philosophie à l’université de New York.Pour lui, le gouvernement américain dépense trop d’argent dans la lutte contre la drogue. Il évalue cette somme à 50 milliards de dollars et compare en outre les effets néfastes de l’interdiction des stupéfiants à la prohibition.

Louis affirme même, chiffres à l’appui, que « la répression gouvernementale n’arrête en aucune manière le commerce de la drogue dans le monde »…

Pour étayer son argumentation, celui qui s’est surnommé Sarko Junior prend en exemple un pays voisin de la France : « Ceux qui disent que la légalisation complète de la drogue déclencherait le chaos dans les rues ne doivent pas regarder plus loin que le Portugal, qui a dépénalisé toutes les drogues en 2001 et ne poursuit personne qui possède moins de dix jours d’une de ces substances pour sa consommation personnelle. »

Cet article a suscité un bel enthousiasme, en particulier celui de sa mère, Cécilia, qui a retwitté la tribune de son fiston, avec ce commentaire : « Bien joué mon fils ! »

On ne connaît pas encore la réaction de papa Sarkozy, mais on se souvient peut-être qu’en août 2016, ce dernier, invité sur RTL dans Questions de confiance, avait répondu à l’interrogation « Ricard ou Pétard ? » par cette phrase : « Je n’ai jamais fumé un pétard de ma vie, ce n’est pas du tout que je suis contre. »