France Dimanche > Actualités > Mac Lesggy : En danger de mort au fond d’un volcan !

Actualités

Mac Lesggy : En danger de mort au fond d’un volcan !

Publié le 15 novembre 2018

En tournage sur l’Etna, Mac Lesggy a vu sa dernière heure arriver…

Cela fait déjà vingt-sept ans qu’il est aux manettes de son émission E=M6, séduisant chaque semaine des millions de téléspectateurs. Une longévité record sur le petit écran pour un programme scientifique, ce qui lui a permis de décliner son concept, entre autres avec E=M6 spécial santé, diffusé depuis le 1er septembre dernier.

Mais cette performance est un véritable petit miracle, d’après son animateur, Mac Lesggy – de son vrai nom Olivier Lesgourgues –, dont la carrière et la vie auraient pu s’achever bien trop tôt si l’on en croit l’étonnante confidence que l’homme aux grosses lunettes vient de faire à notre confrère Télé-Loisirs. Car celui que l’on n’imagine guère dans la peau d’un aventurier a eu chaud, très chaud même, à tel point qu’il a bien failli partir en fumée lors d’un reportage.

Ce jour-là, Mac et son équipe n’avaient pas choisi la facilité en allant poser leurs caméras sur les pentes de l’un des volcans les plus turbulents au monde, en constante activité : l’Etna, fourneau infernal dont les nombreuses éruptions ont, au cours de l’Histoire, fait le malheur de bien des Siciliens.

D’ailleurs, si d’innombrables touristes se pressent pour admirer le spectacle de ses feux d’artifice, ils se maintiennent à une distance respectueuse du cratère et n’ont plus le droit d’accéder au site quand ce dernier se met en colère pour de bon. Mac avait sans doute bénéficié d’un accord exceptionnel pour s’approcher de cette immense marmite rejetant des substances fatales.

Et, preuve que la curiosité, qualité première d’un journaliste doué d’une soif inextinguible de connaissance, peut devenir un vilain défaut, notre reporter de choc et ses camarades ont couru un danger indéniablement mortel : « Je ne sais pas comment on s’est débrouillés, a-t-il expliqué, mais on s’est retrouvés coincés entre une coulée de lave et une falaise ! On s’en est tirés en s’accrochant comme on pouvait à une cheminée, avec la lave qui faisait “glouglou” en dessous. On a tous failli finir grillés ! »

Un épisode aussi dramatique aurait pu échauder cet ingénieur agronome de formation. Eh bien, pas du tout ! À 56 ans, Mac a gardé le feu sacré qu’il transmet aux générations suivantes : « Je rencontre régulièrement des jeunes chercheurs qui me disent que c’est grâce à moi qu’ils font ce métier. » L’histoire ne dit pas si parmi eux figurent des vulcanologues…

Claude LEBLANC

À découvrir