France Dimanche > Actualités > Madonna : Violée à 20 ans !

Actualités

Madonna : Violée à 20 ans !

Publié le 16 mars 2015

Madonna a raconté qu'elle avait été victime d'un viol lors de son arrivée à New-York, dans les années 70. La chanteuse avait décidé de ne pas porter plainte, redoutant une humiliation supplémentaire.

Madonna a fait une révélation de poids. Invitée à s'exprimer par Howard Stern sur SiriusXM radio, la star est notamment revenue sur ses jeunes années de galère, lorsqu'elle enchaînait les petits boulots à New-York, sans réussir à percer dans le milieu.

Et la chanteuse s'est laissée aller à une confidence des plus terrifiantes. "J'ai été violée", a-t-elle dévoilé à Howard Stern. "C'était ma première année à New-York". J'ai été victime de ma naïveté, à sociabiliser avec tout le monde... Je me rendais à mon cours de danse, mais la porte était fermée", raconte l'artiste. "J'ai voulu téléphoner, mais pour ça j'avais besoin d'argent. Je suis tombée sur un type, on a un peu parlé, et il m'a donné de l'argent pour la cabine téléphonique."

C'était trop humiliant

Finalement, l'homme, qui habite tout proche du cours de danse, lui propose de téléphoner depuis chez lui. Sans se méfier, la jeune Ciccone accepte et accompagne son bienfaiteur. Mais une fois arrivés dans son appartement, le masque de celui-ci tombe brusquement : l'homme menace la jeune femme avec un couteau et l'emmène sur le toit de l'immeuble.

Là, il se livre à l'acte abominable, possédant la jeune artiste contre son gré. "On m'a dit que si je voulais porter plainte, j'allais devoir subir un examen médical, passer devant le tribunal, répondre à des questions... C'était trop humiliant", explique aujourd'hui la chanteuse. Un comportement qui n'a hélas rien de surprenant : en France, d'après l'Observatoire national de la délinquance et des répressions pénales, 10% seulement des victimes de viol portent plainte, tandis que les autres se murent dans le silence.

En plus de ce tragique évènement, Madonna a dû s'adapter à la vie new-yorkaise, particulièrement difficile. Arrivée dans la Grosse Pomme en 1978 avec 35 dollars en poche et des étoiles plein les yeux, la reine de la pop, qui a également tourné dans plusieurs films, était perdue au sein de la mégapole. "Je ne connaissais personne, petite américaine du Midwest qui arrivait à Manhattan, avec un futur très incertain", se remémore-t-elle. "J'ai été cambriolée à plusieurs reprises, tout ce que je possédais m'a été enlevé. Une nuit, j'ai été attaquée par un clochard dans la rue." Des épreuves qui ont sans nul doute forgé le caractère bien trempé de la Material Girl.
Raphaël Marchal

À découvrir