France Dimanche > Actualités > Mallaury Nataf : Sa vie de SDF !

Actualités

Mallaury Nataf : Sa vie de SDF !

Publié le 11 décembre 2015

Malgré son appel à l'aide en 2012, l'ancienne star de la série Le Miel et les Abeilles ère de nouveau dans les rues de Paris... Sans domicile fixe et plus seule que jamais, Mallaury Nataf s'enfoncerait même dans la folie !

En février 2012, Mallaury Nataf était déjà dans une situation de détresse extrême... L'ancienne vedette du petit écran s'était rendue dans les locaux du Parisien et avait annoncé l'inimaginable : « Je suis SDF depuis mars [2011], lorsque j'ai dû lais­ser mon compa­gnon, victime d'une rupture d'anévrisme, et quit­ter mon appar­te­mentLe 115, je connais. »

Suite à l'émotion générale qu'avait suscité son appel de détresse, sa situation semblait s'être quelque peu améliorée à la fin de l'année 2012 : elle avait trouvé un loge­ment tempo­raire et décro­ché un CDI. Mallaury Nataf avait même la tête pleine de projets : monter une asso­cia­tion, lancer une ligne de linge­rie, écrire un livre, déve­lop­per un petit véhi­cule élec­trique…

--> Lire aussi : Linda de Suza : Elle s’est prostituée pour survivre !

Mais rien ne s'est passé comme prévu ! Mallaury Nataf s'est de nouveau retrouvée à la rue et la garde de son fils Shoah, 2 ans alors, lui a été retirée en octobre 2012. Aujourd'hui, à 43 ans, le visage marqué par le désespoir, l'héroïne de la première saison de Sous le Soleil aurait même perdu la raison ainsi que nous l'apprend Voici. "Vu les propos inco­hé­rents que Mallaury tenait, leur expliquait à l'époque la présidente d'une association qui lui était venue en aide, nous avons pensé qu’elle était un danger, pour elle et pour les autres."

--> Lire aussi : Frédéric Deban : Une terrible malédiction !

Alors qu'elle n'avait déjà plus aucun contact avec ses deux autres enfants, Rafaël et Angeline nés respectivement en 1998 et 2000 de deux mariages différents, la perte de Shoah l'aurait définitivement brisée. "Aujourd’­hui, racontele magazine, on peut la croi­ser dans les rues de la capi­tale, priant dans une langue qu’elle seule comprend, pour chas­ser « le mauvais œil »." La vie de Mallaury Nataf n'est plus qu'une succession de rituels. "Tous les deux jours, ajoute les journalistes chargés de l'enquête, elle fait sa lessive dans un bistrot où elle a ses habi­­tudes, et fait sécher son linge sur les grilles du métro." Il est désormais loin le temps où Mallaury Nataf interprétait Lola, cette jolie étudiante qui attirait vers elle tous les garçons aussi efficacement que le miel attire les abeilles.

Stéphane Joly

http://www.dailymotion.com/video/x21q1na_exclu-video-mallaury-nataf-je-n-irai-pas-travailler-au-mcdo-je-suis-une-artiste-et-je-vais-le-rester_tv

À découvrir