France Dimanche > Actualités > Mallaury Nataf : Sauvée par sa mère !

Actualités

Mallaury Nataf : Sauvée par sa mère !

Publié le 4 janvier 2019

nataf-malaury-20190104j

Après avoir vécu trois ans et demi sans domicile fixe, la mère de Mallaury Nataf, l’ancienne actrice de « Le Miel et les Abeilles », l’a sortie de la rue.

Plus on s’élève, et plus dure sera la chute. Un adage qui a trouvé écho dans le parcours de vie de l’ancienne star de « Le Miel et les Abeilles »...

Après avoir été regardé par trois millions de téléspectateurs dans les années 90, l’interprète de Lola s’est retrouvée face à elle-même, dans l’enfer de la rue. En 2015, elle nous décrivait déjà son quotidien difficile au cours d’une interview exclusive. 

Aujourd’hui, la femme de 46 ans espère avoir tiré un trait définitif sur sa situation de grande précarité. Depuis deux ans et demi, elle vit de nouveau avec un toit au-dessus de sa tête. Merci à son ange gardien, sa mère, qui l’a sortie de cette situation de grande précarité.

Dans les colonnes de Closer, la mère de Rafaël (19 ans), Angeline (16 ans) et Siloh-Kitavo (9 ans) se remémore : « Mon beau-père, avec qui elle vit depuis vingt-cinq ans dans le Sud, était à Paris. Il m'a reconnue alors que j'étais assise sur un muret à l’Opéra. » Tout d’abord, celle qui s’est familiarisée avec le pavé depuis déjà trois ans et demi l’envoie balader. « Il m'a quand même donné un numéro de téléphone, explique Mallaury. Quinze jours plus tard, j’ai appelé ma mère, qui m’a trouvé dans les deux heures une colocation ».


Si le froid et la faim sont maintenant derrière elle, les problèmes qui l’ont poussé à les embrasser sont toujours bien présents. « J'ai vécu un choc. Le choc de ma vie ! J'avais abandonné mes activités de comédienne pour être mère au foyer. […] Mon troisième enfant, Shiloh-Kitavo, 9 ans aujourd'hui, était déjà né quand, en 2011, on m'a enlevé les deux premiers, qui avaient 9 et 12 ans. Un arrachement. L'effet d'une bombe ! Je n'ai pas supporté… Le choc émotionnel a été tel que je n'ai plus eu envie de m'occuper de quoi que ce soit », raconte celle qui s’est retrouvée peu après sans domicile fixe avec Siloh-Kitavo. « Et il m’a été enlevé, lui aussi, un an plus tard », ajoute la quadragénaire.

Malgré ses tentatives, Mallaury n’a pas réussi à reprendre contact avec ses deux grands enfants. « Ils ont tenté de reprendre contact avec moi. Je leur ai fait parvenir mon numéro de téléphone. Ils n’ont pas osé m’appeler. ». Et le petit dernier ? « Je ne peux le voir que trois heures par an ! »

Aujourd’hui, comme depuis quelques années, c’est donc seule que Mallaury Nataf a célébré les fêtes de Noël. « Par choix. Je n'ai plus envie de partager ma vie avec quiconque », a-t-elle confié.

Julia NEUVILLE

À découvrir