France Dimanche > Actualités > Marc Lavoine : Sa liaison secrète avec un homme !

Actualités

Marc Lavoine : Sa liaison secrète avec un homme !

Publié le 24 janvier 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Marc Lavoine

Marc Lavoine, en couple avec la jeune romancière Line Papin, s’est récemment confié sur cette relation vécue dans les années 80…

«Évidemment, je suis heureux parce que la vie est extraordinaire, parce que chaque matin est un miracle, parce que je suis très amoureux… », confi ait-il en juin 2019 à Télé Loisirs. Ce bonheur précieux s’est emparé de Marc Lavoine il y a bientôt deux ans et ne semble heureusement pas près de vouloir le lâcher ! Depuis que cet homme de coeur a croisé le regard de Line Papin, jeune et jolie romancière de 24 ans, l’artiste de 57 ans est au nirvana et n’a plus d’yeux que pour sa belle.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’une nouvelle ère a bel et bien commencé pour celui qui a été classé « fantasme n° 1 des femmes infi dèles », loin devant M. Pokora, David Hallyday et Julien Clerc, lors d’un sondage réalisé en juin 2014 par le site de rencontres extraconjugales Gleeden.com ! Si côté coeur, le séducteur invétéré de la série de fi lms Le Coeur des hommes a trouvé son âme soeur, il a aussi ajouté une corde à son arc sur le plan professionnel.


En effet, comme vous le savez, l’exmari de Sarah Poniatowski a accepté de prendre place dans l’un des quatre fauteuils rouges des jurés de The Voice, la plus belle voix, pour la neuvième saison du télé-crochet de TF1 prévue pour début 2020… Une décennie qui s’annonce donc sous les meilleurs auspices pour ce natif de Longjumeau, dans l’Essonne !

Une période bien différente de celle que Marc a vécue au début des années 80, alors qu’il n’était encore qu’un tout jeune adulte en quête de sa voie… Tout récemment, le chanteur est en effet revenu sur cette époque lointaine, marquée par une certaine insouciance, les vêtements fluo, les pantalons à paillettes et la musique disco – un style auquel il aura échappé. Mais ces temps sont également brisés par un fléau, une terrible maladie qui a, au prix d’atroces souffrances, emporté dans la tombe beaucoup de jeunes gens. Un mal implacable qui fait, aujourd’hui encore, de trop nombreuses victimes : le sida.

Celui qui deviendra une star n’a alors pas encore fait ses premiers pas dans la chanson et encore moins dans le cinéma, mais il se trouve déjà dans l’antichambre du monde artistique, puisqu’il gagne sa vie en plaçant les spectateurs dans l’un de ses plus célèbres temples… C’est là, dans ce haut lieu de la musique de la capitale dont il foulera plus tard la scène que le beau jeune homme au regard bleu fait une jolie rencontre : « Quand je travaillais à l’Olympia en tant qu’ouvreur, j’avais un copain qui me payait souvent des verres au bar de cette salle parisienne, a-t-il raconté dans Paris Match. Il était très gentil avec moi. Il était homo. »

Une tendre amitié aurait pu se tisser entre ces deux garçons. Seulement voilà, dans ces années terribles où l’épidémie se saisit de ses premières proies, nul ne sait encore vraiment comment le virus se propage, mais les marques qu’il imprime sur le corps des malades sont épouvantables et effrayantes. « Un soir, j’ai remarqué ses taches sur son visage, s’est encore souvenu l’interprète d’Elle a les yeux revolver. Il avait le virus du sida. Il a voulu m’embrasser et j’ai refusé. »

Une fois revenu chez lui, dans la petite chambre de bonne qu’il habite alors rue Lecourbe, à Paris, le jeune Marc, choqué de sa propre réaction, se rejoue la scène, repense à ce baiser qu’il a refusé de donner, et ne peut s’empêcher de se sentir empli de honte : « J’étais dévasté par mon attitude, a encore confié le compagnon de Line Papin. Je ne me pardonnais pas d’avoir été si minable. »

Ulcéré par son propre comportement, le futur chanteur à succès prend alors une grande décision, celle de se racheter : « Le lendemain, je l’ai embrassé et je lui ai demandé pardon, se souvient l’artiste. Il m’a simplement dit “merci” sans me juger. Il est mort, quelque temps plus tard. »

Cette tragique expérience, l’interprète de Toutes mes excuses ne l’a jamais oubliée, elle l’a marqué à tout jamais et a totalement modifié sa manière d’appréhender la vie. Depuis, il ne s’est pas passé un instant sans qu’il ne s’efforce d’être un homme meilleur, un être plus compréhensif à l’égard des autres : « Cette histoire, je l’ai toujours en tête, s’est reproché le beau Marc. Je suis tombé dans ce piège de la peur, de l’ignorance. »

Une prise de conscience qui l’a peut être encouragé à s’investir plus tard dans plusieurs associations caritatives, afin de venir en aide à ceux qui sont moins bien lotis que lui. Engagé notamment dans la lutte contre l’illettrisme ou dans l’accompagnement de jeunes autistes, ce membre éminent depuis 2008 de la confrérie du melon de Lectoure a aussi maintes fois participé à la tournée des Enfoirés. Un homme de coeur, on vous dit !

Clara MARGAUX

À découvrir