France Dimanche > Actualités > Marc Lavoine : Victime d'une maladie héréditaire !

Actualités

Marc Lavoine : Victime d'une maladie héréditaire !

Publié le 26 mars 2020

.photos:bestimage

Le nouveau coach de "The Voice" lutte au quotidien contre cette patholgie mortelle...

On le voit beaucoup sur nos petits écrans ces derniers temps, et ce n'est pas pour nous déplaire ! Sur TF1 d'abord, où dans la 9e saison de The Voice, la plus belle voix, aux côtés de Lara Fabian, Pascal Obispo et Amel Bent, Marc Lavoine joue à merveille son rôle de coach… Le mercredi 26 février, c'est sur France 2 cette fois que l'artiste est apparu dans Ça ne sortira pas d'ici, l'émission de Michel Cymes, assisté de l'humoriste québécoise Jennie-Anne Walker, où sont conviées des célébrités pour des consultations pleines d'humour et de surprises. Et quelle ne fut pas celle des téléspectateurs ce soir-là, lorsque le séduisant chanteur a lâché cette incroyable confidence au populaire docteur cathodique…


Le comédien a en effet révélé qu'il souffrait de lypémanie ! Un terme que la plupart d'entre nous ne connaissent pas et que le célèbre médecin s'est empressé d'expliquer : « Lype vient du grec et signifie “tristesse” », a indiqué le spécialiste. Marc souffrirait-il de dépression chronique ?

Une affection inconcevable pour celui qui semble si heureux auprès de sa nouvelle compagne, la jeune écrivaine Line Papin ! « Je trouve ça important de nommer les choses comme elles sont, a tenu à préciser l'auteur et interprète d'Elle a les yeux revolver. La mélancolie, c'est une chose, la lypémanie c'est une autre forme de mélancolie. Dépression, c'est un terme avec lequel, du coup, on entre dans un truc angoissant, et je ne crois pas que ce soit aussi angoissant que ça. »

Ce qui est sûr c'est que cette maladie est héréditaire et qu'elle a touché sa maman : « Mon père avait un dictionnaire de médecine, il avait été infirmier pendant la guerre d'Algérie et c'est lui qui trouvait de temps en temps ce que nous avions. Un jour, quand ma mère est partie en maison de repos, il a ouvert son truc, il a dit “mélancolie lypémanie”, voilà ce qu'a votre mère. C'était une façon plus poétique et moins violente de nous annoncer qu'elle faisait parfois des dépressions. »

Face à cette triste révélation, on ne peut que redouter de voir l'acteur sombrer à son tour dans cet épouvantable gouffre, qui peut parfois mener, dans les cas plus sévères, à des suicides… Mais, loin de s'inquiéter, le beau Marc suit les conseils que lui donnait sa chère maman : « Honnêtement, je vais très bien, a-t-il tenu à ajouter. Je me soigne tous les jours, j'essaie d'aller bien. Ma mère me disait : “Quand ça ne va pas, ça va quand même !” » Des propos rassurants et une philosophie de la vie dont nous pourrions tous nous inspirer ! n

Clara MARGAUX

À découvrir