France Dimanche > Actualités > Marc-Olivier Fogiel : “Je me suis allongé sur le divan de mon psy pendant 18 ans.”

Actualités

Marc-Olivier Fogiel : “Je me suis allongé sur le divan de mon psy pendant 18 ans.”

Publié le 18 février 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Marc Olivier Fogiel livre de touchantes confidences, il évoque le mal-être dont il a été victime pendant de nombreuses années.

C’est un témoignage extrêmement sincère et touchant que confie Marc Olivier Fogiel au micro d’Europe 1. Invité dans l'émission de Sébastien Krebs, le 5/7, les deux animateurs ont notamment débattu autour de la sortie de, En Thérapie, la nouvelle série d’Eric Tolédano et Olivier Nakache diffusée sur Arte. L'occasion pour Marc Olivier Fogiel d'y voir un lien avec son propre vécu. Il a évoqué ses années difficiles et sa longue psychanalyse. 


Mal dans sa peau, Marc Olivier Fogiel a longtemps eu du mal à exprimer ses émotions. Il explique au micro d'Europe 1 avoir entamé lui-même une thérapie, il y a dix-huit ans et avoue même que celle-ci l’a sauvé : “Ça me paraît important de livrer ce type de témoignage pour dédramatiser. Aller voir un psy, ça ne fait pas de vous un fou". 

Le patron de BFM TV expose aujourd’hui les raisons de cette analyse avec honnêteté : "Je ressentais une forme de dichotomie. Un énorme contraste entre l'image que je renvoyais de moi-même, de jeune loup de la télé assez épanoui et assez ambitieux, et la réalité qui était la mienne, avec un profond mal-être et une grosse difficulté à être heureux au quotidien". 

Désireux de se recentrer sur celui qu’il était profondément, Marc Olivier prend alors la décision d’aller rencontrer un psy, pendant de longues années, afin de mettre en lumière les maux qui le rongent et de les comprendre : "Je me suis allongé sur le divan de mon psy pendant 18 ans, deux fois par semaine, même pendant des années compliquées pour moi après le tsunami, puisque j'ai eu la malchance d'être en Thaïlande en décembre 2004.” 

Aujourd’hui, le père de Mila et Lily va mieux. Ce long travail a porté ses fruits puisqu’il en remercie son psychiatre et affirme : "Aujourd'hui, si je peux vivre tranquillement mon homosexualité, si je peux être un père de famille accompli, si je suis moins dans la recherche de l'image que je renvoie, si je suis beaucoup plus dans l'expression de mes sentiments, je le dois à Alain-Didier Weill."

C’est donc une remise en question salvatrice et bénéfique pour le présentateur. Il vit désormais des jours meilleurs avec plus de hauteur et dans la communication avec son entourage. On imagine que sa famille et ses enfants ont contribué à ce magnifique épanouissement.  

Mélissa Delphigué

À découvrir