France Dimanche > Actualités > Marcel Amont : Sa liaison secrète avec François Mitterrand !

Actualités

Marcel Amont : Sa liaison secrète avec François Mitterrand !

Publié le 27 août 2018

Dans les années 80, boycotté par les médias, Marcel Amont a discrètement demandé l’aide du président.

Sa fantaisie serait-elle son élixir de jouvence ?

À l’orée de ses 90 printemps – qu’il fêtera le 1er avril 2019 – l’artiste a toujours une pêche insolente.

En tournée depuis mars avec son spectacle, le stand-up musical Marcel raconte et chante Amont, pensez-vous qu’il profite de la trêve estivale pour se reposer ?

Pas du tout !


Du 19 au 21 juillet, cet amoureux de la langue occitane a fait vibrer les foules au festival Estivada de Rodez. 

Qu’elles sont loin, ces années sombres où, abandonné par son public et oublié des médias, l’interprète de Bleu, blanc, blond a vécu ce qu’il n’hésite pas à appeler l’enfer, dans son autobiographie Sur le boulevard du temps qui passe (Christian Pirot éditeur) !

Nous sommes au début des années 80, les socialistes sont au pouvoir, et Marcel Amont se désespère d’être boycotté par le petit écran, lui qui a animé la première émission en couleur de la télévision française (Amont tour).

Cherchant comment se sortir de l’impasse, il a alors l’idée de s’adresser directement… au président de la République !

Et, à sa grande surprise, François Mitterrand lui accorde une audience quelques jours plus tard.

Charme

« Il est là, visage hiératique aux traits tirés, sous une légère couche de fond de teint – mon œil d’habitué des théâtres et des télés ne me trompe pas ; j’ignore évidemment qu’il y a cancer sous roche », se souvient-il.

L’artiste explique alors au chef de l’État la raison de sa visite. Pendant qu’il parle, son illustre interlocuteur écrit.

« Ne croyez surtout pas que je vous écoute d’une oreille distraite ; je note avec beaucoup d’intérêt ce que vous êtes en train de me dire sur ce que vous appelez “les ascenseurs en panne” et tout le reste, qui ne m’étonne guère », lui confie François Mitterrand.

Marcel Amont, sous le charme, est stupéfait par la bienveillance du Sphinx.

Ce dernier, qui doit partir en voyage officiel en Chine, demande au chanteur de le rappeler dès son retour : « Nous organiserons quelques rencontres utiles », lui promet-il.

C’est un Marcel Amont fou de joie qui quitte l’Élysée.

Dès le lendemain, pourtant, il regrette sa démarche, estimant que Mitterrand a autre chose à faire que de s’occuper de son cas, et surtout ne souhaitant pas être redevable de son retour au succès au pouvoir en place.

Est-ce parce qu’il n’a jamais rappelé Tonton ?

En tout état de cause, sa traversée du désert durera jusqu’en 2006, année de son étonnant come-back avec son album Décalage horaire.

Reste que ce rendez-vous secret à l’Élysée compte parmi ses meilleurs souvenirs…

Lili CHABLIS

À découvrir