France Dimanche > Actualités > Marie Laforêt : La Guerre en héritage !

Actualités

Marie Laforêt : La Guerre en héritage !

Publié le 4 novembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Deux ans après le décès de Marie Laforêt, ses trois enfants auraient eu gain de cause contre son dernier mari.

Le 2 novembre 2019, celle que l'on surnommait « la fille aux yeux d'or » rendait son dernier souffle à l'âge de 80 ans, terrassée par un cancer des os qui s'était généralisé, laissant ses trois enfants dans le chagrin. Chanteuse à la voix envoûtante et comédienne magnétique, cette amoureuse de l'amour séduisait comme elle respirait.


Croqueuse d'hommes invétérée, elle s'était mariée à cinq reprises. Deux ans après le tournage du film Plein soleil sorti en 1960 où elle crève l'écran auprès d'Alain Delon et de Maurice Ronet, Marie épouse le réalisateur Jean-Gabriel Albicocco. Mais quelques mois plus tard, elle divorce.

Le cœur de la séductrice s'est emballé pour Judas Azuelos, un homme d'affaires d'origine marocaine avec qui elle se marie en 1965. De cette union, naîtront deux enfants : Lisa, la réalisatrice du film Dalida, et Jean-Mehdi-Abraham. Hélas, cette histoire d'amour ne dure pas… Peu de temps après leur séparation, Marie tombe sous le charme d'Alain Kahn-Sriber, homme d'affaires et collectionneur d'art, à qui elle dit oui en 1971. Trois ans plus tard, le couple accueille une petite fille prénommée Ève-Marie-Deborah, ce qui ne les empêchera pas de rompre… En 1980, Marie s'éprend d'un chirurgien, Pierre Meyer, qui deviendra son quatrième époux. Mais, comme toujours au bout de quelques années de vie commune, c'est la rupture et le retour à la case départ pour cette femme blessée, qui avait révélé avoir été violée dans son enfance… Enfin, en 1990, la star a un énorme coup de cœur pour un certain Éric de Lavandeyra, agent de change originaire de Neuchâtel, en Suisse. Malheureusement, ce cinquième et ultime mariage va se solder par une séparation très douloureuse quatre ans plus tard.

Lors de leur divorce très houleux, le pire de tous, le tribunal avait convenu que le beau barbu s'acquitte tous les mois d'une pension alimentaire d'un montant de 7 500 francs suisses (soit environ 7 000 euros). Mais Marie n'en verra jamais la couleur et jusqu'à sa mort, l'interprète de Viens, viens tentera tout pour qu'Éric de Lavandeyra daigne enfin lui verser son dû.

En 2014, lasse de subir, l'artiste française naturalisée suisse porte plainte contre cet ex-mari si égoïste. S'ensuivra une bataille judiciaire féroce dont, hélas, elle ne connaîtra jamais l'issue puisqu'elle décédera cinq ans plus tard. À sa mort, en 2019, ses trois enfants, héritiers légaux, décident de poursuivre la procédure engagée par leur pauvre mère, ainsi que la loi les y autorise.

Convoqué par le tribunal correctionnel local pour être enfin jugé pour ses manquements, l'homme d'affaires désormais âgé de 73 ans, assisté de son avocate, a fait, à la surprise générale, amende honorable lors du procès qui s'est tenu le 11 octobre dernier à Nyon en Suisse. Et contre toute attente, le mauvais payeur, qui aurait mis tout en œuvre pendant de longues années pour dissimuler ses revenus et sa fortune au travers de sociétés immobilières au fonctionnement plus qu'opaque, a décidé de régler sa dette.

Dans son long combat pour avoir gain de cause, Marie Laforêt avait réussi à le faire condamner « pour violation d'une obligation d'entretien » à quatre reprises, mais sans qu'Éric de Lavandeyra ne consente à lui verser le moindre centime pour autant ! Mais cette fois-ci, le débiteur de Marie Laforêt risquait très gros, s'exposant carrément à une possible peine de prison ferme. Serait-ce la perspective de se retrouver derrière mes barreaux qui a soudain rendu l'accusé aussi généreux ?

En pleine audience, ce dernier a annoncé qu'il disposait des fonds pour s'acquitter de 525 500 francs suisses d'arriérés pénaux et de 128 000 francs suisses d'intérêts qu'il devait à son ex-femme, soit la bagatelle d'environ 608 800 euros. Une belle somme, qui aurait été versée quelques jours plus tard aux trois enfants de Marie Laforêt, et une sacrée victoire posthume pour la star défunte qui n'aura pu assister de son vivant à ce revirement soudain de situation. Aussi, sans doute soulagés par cette décision, ses héritiers, qui se sont battus à sa place, auraient décidé de retirer leur plainte, refermant ainsi cet épineux dossier qui traînait depuis sept ans…

Valérie EDMOND

À découvrir