France Dimanche > Actualités > Marie-Laure Augry : Une cruelle disparition !

Actualités

Marie-Laure Augry : Une cruelle disparition !

Publié le 23 juin 2017

Il y a quelques mois, Marie-Laure Augry, la complice
 d’Yves Mourousi, avait soufflé 
ses 70 bougies…

Avec son air sage, sa frange qui cachait à quel point son regard pétillait, elle a formé, un binôme magique avec Yves Mourousi, de 1981 à 1988. Leur 13 heures avait littéralement révolutionné les ondes hertziennes, avec leur présence scénarisée : un peu à la façon du bon et du méchant flic des films américains, Mourousi dans le rôle du mauvais garçon, Marie-Laure Augry, son alibi tout en nuances…

Même si leur complicité professionnelle n’avait duré que quelques années, la journaliste n’était jamais lassée qu’on l’associe à son ancien comparse. « On travaillait sérieusement sans se prendre au sérieux. C’est un souvenir magnifique », répétait-elle encore en 2006 à France Soir, toujours très fière de son beau duo. D’autant plus beau qu’il dépassait largement le cadre du travail. Mourousi était son ami, le parrain de son fils.

Adieux

Quand Marie-Laure avait été touchée par le cancer et subissait trois interventions, dont l’ablation d’un sein, il était là. Quand elle avait dû supporter une lourde chimiothérapie, alors qu’elle était à l’antenne tous les midis avec lui, et qu’elle redoutait de perdre ses cheveux, il lui avait conseillé de mettre tout de suite une perruque…

Avec Yves Mourousi
Avec Yves Mourousi

Et quand elle était trop KO pour être au JT, les lendemains de son traitement, il inventait de jolies excuses pour expliquer son absence : « Marie-Laure est partie faire les vendanges… » « Elle est aux champignons… »

Aujourd’hui est venu le temps de faire nos adieux à cette grande dame du petit écran. Marie-Laure avait soufflé ses 70 bougies le 27 février dernier… Il y a quelques jours, le mardi 20 juin, elle a mis fin à sa belle carrière en présentant le dernier numéro de Votre télé et vous, un magazine de médiation diffusé sur France 3. Un départ tout en discrétion, une qualité qu’elle a faite sienne.

Ceux qui la regrettent déjà, et ils sont nombreux, pourront encore la suivre du 2 au 7 juillet sur France 3, pour la 56e édition du Mondial La Marseillaise 
à pétanque. Une manifestation qu’elle affectionne particulièrement, car elle partageait cette passion avec son complice Mourousi.

C’est d’ailleurs avec lui qu’elle avait présenté le tout premier direct à la télévision de ce concours, en 1985, qu’il avait surnommé « le Roland-Garros des boules » !

Et nous, nous souhaitons à Marie-Laure Augry de bien profiter de sa retraite et espérons, avec des milliers de téléspectateurs, 
que ces adieux ne sont qu’un au revoir…

Laurence Paris

À découvrir