France Dimanche > Actualités > Marine Lorphelin : Son histoire secrète avec Griezmann !

Actualités

Marine Lorphelin : Son histoire secrète avec Griezmann !

Publié le 27 janvier 2019

La Miss France 2013, Marine Lorphelin, connaît le champion du monde depuis l’enfance.

Elle a une tête aussi bien faite que bien pleine. La Miss France 2013 vient de réussir sa sixième et dernière année de médecine, et pourrait d’ores et déjà exercer en tant que généraliste. Mais elle a décidé de se spécialiser en obstétrique et effectue en ce moment son internat à Paris. Du jamais vu dans l’histoire des reines de beauté !

Par ailleurs, avec un nom comme le sien, la jeune femme était prédestinée à se soucier du sort des enfants abandonnés et défavorisés. Et depuis l’an dernier, le partenariat entre une marque de shampooing et l’Unicef lui permet de faire profiter cette noble cause de sa notoriété, en tant que porte-parole. Un rôle que Marine prend très au sérieux et qui lui vaut de voyager un peu partout dans le monde pour prêcher la bonne parole de l’organisme des Nations Unies chargé des enfants vulnérables.

Dernièrement, elle s’est rendue en Jordanie, pays qui recueille nombre de jeunes réfugiés, souvent issus de la Syrie voisine. Et si les petits pensionnaires du Makani Center d’Amman, la capitale du royaume, sont ravis mais aussi un peu intimidés devant cette inconnue, la séduisante ambassadrice a le mot magique pour les mettre à l’aise : Griezmann.

Il n’existe pas de langage plus universel que le football, et prononcer le nom de l’attaquant des Bleus et de l’Atlético de Madrid suffit pour que le visage de jeunes de 6 à 8 ans venus à la rencontre de Marine s’éclaire d’un sourire. Ce que tous ignorent, c’est qu’un lien secret unit leur bonne fée et la star des Bleus.


Car ces deux-là se sont croisés, un cartable sur le dos, à la sortie d’une école communale de Mâcon, leur ville natale. Et même si ni l’un ni l’autre n’ont renié leurs racines, ils savaient devoir prendre, très jeunes, leur envol pour réaliser leur destin.

Antoine a quitté le cocon familial dès l’adolescence pour suivre sa formation en Espagne. Sa cadette de deux ans est partie, bac en poche, pour faire ses études à Lyon. « Je voulais découvrir le monde, vient-elle d’expliquer dans Paris Match, je savais que je quitterais la Saône-et-Loire. »

Reste que si la future doctoresse est aussi une sportive accomplie (elle fut championne de Bourgogne au triple saut), ce n’est pas pour le prince du ballon rond que son cœur bat plus fort, mais pour un heureux jeune homme installé depuis quatre ans en Polynésie.

Une relation longue distance, difficile à entretenir, mais Marine ne veut pas laisser tomber son compagnon du bout du monde. « Je pourrais aller vivre là-bas plus tard », affirme-t-elle.

En attendant, la jeune femme cherche un appartement à Paris. Si elle envisage une colocation, les candidats vont se bousculer.

Claude LEBLANC

À découvrir